> Télécharger au format PDF
Archivé DIRECTION CENTRALE DU SERVICE DES ESSENCES DES ARMÉES : sous-direction « administration » ; bureau « personnel »

INSTRUCTION N° 1360/DEF/DCSEA/SDA/2/RFR relative à la formation technique du 2e degré des militaires du rang engagés volontaires du service des essences des armées.

Abrogé le 12 mai 2010 par : AUTRE N° 2500/DEF/DCSEA/SDA/2/RFR relative à la formation de 2e niveau des militaires du rang engagés volontaires du service des essences des armées. Du 26 février 2004
NOR D E F E 0 4 5 0 3 3 1 J

Autre(s) version(s) :

 

Précédent modificatif :  Instruction N° 3157/DEF/DCSEA/SDA/2/RFR/512/41 du 13 mai 2004 modifiant l'instruction n° 1360/DEF/DCSEA/SDA/2/RFR du 26 février 2004 (BOC, p. 1630) relative à la formation technique du 2e degré des militaires du rang engagés volontaires du service des essences des armées. , Instruction N° 8024/DEF/DCSEA/SDA/2/RFR/512/41 du 22 décembre 2005 modifiant l'instruction n° 1360/DEF/DCSEA/SDA/2/RFR du 26 février 2004 (BOC, p. 1630) relative à la formation technique du 2e degré des militaires du rang engagés volontaires du service des essences des armées. , Instruction N° 5007/DEF/DCSEA/SDA/2/PM du 02 octobre 2009 modifiant l'instruction n° 1360/DEF/DCSEA/SDA/2/RFR du 26 février 2004 relative à la formation technique du 2e degré des militaires du rang engagés volontaires du service des essences des armées.

Référence(s) : Code du 25 juillet 2024 de la défense - Partie législative. (Dernière modification le 12 mars 2016 - Document consolidé le 28 mars 2016). Décret N° 2008-961 du 12 septembre 2008 relatif aux militaires engagés. Instruction N° 4403/DEF/DCSEA/SDA/2/PM/ADJ du 09 juillet 2007 relative aux engagements au titre du service des essences des armées.

Pièce(s) jointe(s) :     Treize annexes.

Texte(s) abrogé(s) : Instruction N° 3913/DEF/DCSEA/SDA/2/ PM/EEF du 12 juin 2001 relative à la formation technique du 2 e degré des militaires du rang engagés volontaires du service des essences des armées.

Classement dans l'édition méthodique : BOEM  503.1.3.4.

Référence de publication :  BOC, 2004, p. 1630.

1. Dispositions générales.

1.1. Généralités.

(Modifié en dernier lieu : Instruction du 02/10/2009.)

Une formation technique du 2e degré (FT 2) est créée au service des essences des armées (SEA). Elle est sanctionnée par l\'attribution du certificat de formation technique du 2e degré (CFT 2).

La présente instruction a pour objet de préciser le déroulement de la FT 2 ainsi que les conditions de préparation, de présentation et les modalités d\'organisation et de déroulement du CFT 2.

1.2. Objectifs du certificat de formation techniquedu 2e degré.

(Modifié : Instruction du 22/12/2005.)

Le CFT 2 a pour but :

  • de vérifier l\'aptitude opérationnelle des intéressés ;

  • de sanctionner leur progression professionnelle ;

  • de permettre leur orientation ;

  • de favoriser leur reconversion ultérieure.

Les EVSEA peuvent se voir attribuer le CFT 2 par équivalence à condition :

  • de remplir les conditions définies par circulaire annuelle et notamment être titulaire de l\'un des certificats ou équivalents qui y sont répertoriés ;

  • d\'être titulaire du CFT 1, logistique essences.

1.3. Règle de candidature.

Chaque candidat ne peut présenter que deux fois l'examen, entre la sixième et la neuvième année de service.

1.4. Conditions de candidature.

(Modifié : instruction du 22/12/2005.)

Les candidatures doivent satisfaire à des conditions générales permanentes et à des conditions particulières annuelles.

4.1. Conditions générales.

Pour faire acte de candidature, les conditions générales sont les suivantes, à la date de l\'examen :

  • être affecté ou mis à disposition dans un organisme civil ou militaire en métropole ;

  • ne pas être retenu pour le recrutement dans le corps des sous-officiers ;

  • être titulaire du CFT 1 - logistique essences.

4.2. Conditions particulières.

Les conditions particulières de gestion sont fixées chaque année par la direction centrale du service des essences des armées (DCSEA) dans une circulaire à paraître au Bulletin officiel des armées.

1.5. Composition des dossiers.

Le dossier de candidature comprend :

  • un état de renseignements établi sur l\'imprimé n° 314-18 comportant l\'avis du chef de corps ;

  • une fiche individuelle de candidature (modèle ANNEXE III.) ;

  • la copie de la fiche COVAPI ou de la fiche « COVAPI adapté à l\'armée de l\'air » (VMA et natation) de l\'année A – 1 ou le certificat médical attestant de l\'inaptitude pour la période concernée ;

  • la copie de la dernière feuille de notation nécessaire au calcul de la note d\'aptitude ;

  • le cas échéant, les copies des documents attestant le droit à bonification ;

  • un certificat médical d\'aptitude générale au service en cours de validité. En cas de mention restrictive concernant l\'aptitude, les pièces justificatives doivent être jointes au dossier.

1.6. Acheminement des dossiers.

6.1. État prévisionnel.

Conformément aux prescriptions de la circulaire annuelle, les directions régionales et organismes assimilés adressent un état prévisionnel numérique récapitulatif (selon le modèle en ANNEXE I.) à la DCSEA.

6.2. Dossiers.

Les dossiers sont adressés par les directions régionales et organismes assimilés à la DCSEA qui arrête la liste des candidats remplissant les conditions générales et particulières de candidature et autorisés à concourir (ANNEXE II.). Elle diffuse la liste des candidats retenus aux directions régionales et assimilées et notifie sa décision aux candidats non retenus.

1.7. Sessions.

L'examen comprend plusieurs sessions dont les dates sont précisées par circulaire annuelle.

2. Formation technique du 2e degré « logistique essences ». Certificat de formation technique du 2e degré « logistique essences ».

2.1. Contenu

(Modifié : Instruction du 22/12/2005.)

À l\'issue de la formation militaire de niveau élémentaire (FMNE) et de la formation technique de niveau élémentaire (FTNE), toutes deux dispensées à la base pétrolière interarmées (BPIA), les EVSEA suivent la FT 2. Cette formation se déroule sur quatre années consécutives avec obligation pour les candidats de subir un test écrit des connaissances acquises lors de chaque année de formation. La moyenne des quatre notes obtenues au cours du contrôle continu (cf. ANNEXE III.) est prise en compte dans la note globale de l\'examen du CFT 2 selon les modalités de l\'annexe X. de la présente instruction.

L\'examen du CFT 2 comporte trois types d\'épreuves permettant d\'évaluer :

  • les connaissances générales des candidats ;

  • leur aptitude militaire générale ;

  • leur aptitude militaire technique.

2.2. Connaissances générales.

8.1. Épreuves.

Les candidats passent une épreuve de français et une épreuve de mathématiques ayant pour but de vérifier leur capacité :

  • à rédiger correctement un compte rendu relatif à leurs activités (durée : 1 h 30) ;

  • à effectuer des calculs simples et indispensables à la vie courante civile et militaire (durée : 1 h).

Le coefficient est attribué à cette épreuve à parts égales entre l\'épreuve de français et l\'épreuve de mathématiques.

8.2. Sujets des épreuves.

Les sujets des épreuves sont arrêtés par la DCSEA sur proposition du jury.

2.3. Aptitude militaire générale.

(Modifié : Instruction du 22/12/2005.)

L\'évaluation de l\'aptitude militaire générale comporte :

  • une épreuve de connaissances militaires générales, comportant une partie théorique et une partie pratique ;

  • deux épreuves de sport ;

  • l\'appréciation du niveau atteint en tir.

9.1. Connaissances militaires générales.

La partie théorique (durée : 1 h), présentée sous forme d\'un questionnaire à réponses multiples, fait appel aux connaissances militaires théoriques de base des candidats sur :

  • leur rôle d\'encadrement et de moniteur à l\'instruction ;

  • le comportement général du militaire ;

  • le service en campagne.

La partie pratique (durée : 1 h), présentée sous forme d\'un questionnaire à réponses multiples, fait appel aux connaissances pratiques des candidats.

Pour cette épreuve, le coefficient est attribué à parts égales entre la partie théorique et la partie pratique. Les documents de référence sont les fascicules fournis par la BPIA.

Les sujets des épreuves sont arrêtés par la DCSEA sur proposition du jury.

9.2. Épreuves de sport.

Les épreuves de sport sont passées lors de l\'examen, elles font appel aux qualités physiques de base des candidats et sont au nombre de deux :

  • course de demi-fond de 3000 m ;

  • tractions en pronation.

Les barèmes utilisés pour ces épreuves sont rappelés en annexe VI.

Les épreuves de sport sanctionnent les capacités sportives et sont obligatoires.

En cas de dispense avec imputabilité au service, les personnes ne participant pas à une épreuve de sport se verront attribuer la note de 12 sur 20.

Pour les autres cas de dispense, les personnes ne participant pas à une épreuve de sport se verront attribuer la note la plus basse obtenue dans cette épreuve lors des sessions de l\'examen annuel.

La moyenne des notes obtenues à chacune des deux épreuves constitue la note de sport.

Les dispenses sont prononcées par la DCSEA sur proposition de la commission d\'exemption. La composition de cette commission est donnée en annexe VIII., ainsi que le modèle du procès-verbal à fournir au président du jury (ANNEXE IX.).

Une inaptitude temporaire ou définitive prononcée pour l\'une ou l\'autre des épreuves de sport (course de demi-fond ou tractions en pronation) n\'entraîne d\'inaptitude temporaire ou définitive que pour l\'épreuve considérée.

9.3. Tir.

L\'épreuve de tir est constituée pour tous les candidats, par le tir au jeté à 25 mètres de 5 cartouches sur cible SC 1.

Chaque impact en cible rapporte 4 points au candidat.

L\'arme utilisée pour les tirs est le FAMAS de dotation. Les candidats se voient affecter un FAMAS pour l\'examen.

Cette épreuve est exécutée par chaque candidat à deux reprises au cours de l\'examen, le résultat de chaque tir constituant la moitié de la note de tir.

Elle donne lieu à bonification dans les conditions suivantes :

Exempt.

0

Note < 10.

0

Note > 10.

(Note – 10) x 5

2.4. Aptitude militaire technique.

(Modifié : Instruction du 22/12/2005.)

L\'évaluation de l\'aptitude militaire technique des candidats est effectuée à partir :

  • de la note d\'aptitude ;

  • de la note obtenue aux épreuves de connaissances techniques.

10.1. Note d\'aptitude.

La note d\'aptitude est établie par le commandant de la formation administrative à partir de la dernière notation obtenue l\'année de l\'examen selon la grille de correspondance donnée en annexe XIII.

10.2. Épreuve de connaissances techniques.

Cette épreuve porte sur la spécialité de base du service à savoir l\'avitaillement, le transport et l\'exploitation en dépôt et en opération. Elle comporte trois modules :

  • théorique ;

  • pratique ;

  • opérationnel, technique.

Le module théorique (durée : 1 h), présenté sous forme d\'un questionnaire à réponses multiples, fait appel aux connaissances militaires techniques théoriques des candidats.

Le module pratique (durée : 1 h), présenté à la fois sous forme d\'un questionnaire à réponses multiples (durée : 40 mn) noté sur 10 et d\'un oral (durée : 20 mn) noté sur 10 devant un jury composé d\'un officier et d\'un sous-officier, fait appel aux connaissances militaires techniques pratiques des candidats.

Le module opérationnel, technique (durée : 1 h), présenté à la fois sous forme d\'un questionnaire à réponses multiples (durée : 40 mn) noté sur 10 et d\'un oral (durée : 20 mn) noté sur 10 devant un jury composé d\'un officier et d\'un sous-officier, fait appel aux connaissances militaires opérationnel, technique des candidats.

Les sujets des épreuves sont arrêtés par la DCSEA sur proposition du jury.

2.5. Programme des épreuves.

Le programme correspondant à chacun des trois types d'épreuves est répertorié, par année, en annexe V.

2.6. Répartition des coefficients.

La répartition des coefficients correspondant aux épreuves fait l'objet de l'annexe X.

3. Cycle de préparation de l'examen.

3.1. Orientation à l'issuede la formation technique élémentaire.

Dès la fin de la formation technique de niveau élémentaire (FNTE), la BPIA présente aux EVSEA la FT 2 et procède à une première orientation. Les EVSEA sont destinataires du dossier guide de la FT 2. Les engagés volontaires ultérieurs recrutés par voie de changement d\'armée effectuent la formation dans les conditions précisées dans la circulaire annuelle.

3.2. Préparation de l'examen.

(Modifié : Instruction du 22/12/2005.)

L\'examen du CFT 2 se prépare dès la fin de la formation élémentaire et s\'étend sur quatre années.

L\'entraînement au tir ainsi qu\'aux épreuves sportives et l\'évaluation des capacités sportives [COVAPI et « COVAPI adapté à l\'armée de l\'air » (VMA et natation)] sont réalisés au sein des établissements d\'affectation. Les connaissances techniques pratiques relatives aux activités générales pétrolières (avitaillement, transport, exploitation) exercées dans les dépôts du SEA sont acquises dans les organismes d\'affectation.

Les connaissances générales ainsi que les connaissances théoriques militaires et techniques font l\'objet d\'un programme et de fascicules préparés, mis à jour et diffusés par la BPIA, aux candidats pour le 1er octobre de l\'année scolaire de préparation, après validation par la DCSEA. Cette progression, étalée sur quatre ans, fait l\'objet d\'un contrôle continu sanctionné par un devoir annuel.

Ces devoirs se déroulent dans les établissements sous la surveillance de l\'encadrement et sont adressés à la BPIA pour correction. La note moyenne des devoirs est comptée pour chaque type d\'épreuve (connaissances générales, connaissances théoriques militaires et techniques) dans l\'examen final au titre du contrôle continu.

Les sujets et les différents brouillons utilisés par les candidats sont ramassés en fin d\'épreuve et détruits.

Les cas particuliers de certains EVSEA, notamment les engagés volontaires recrutés par voie de changement d\'armée, peuvent voir leur période de préparation à l\'examen et leur nombre de contrôle continu réduits selon les modalités précisées par la direction centrale.

4. Modalités d'attribution.

4.1. Généralités.

(Remplacé : Instruction du 22/12/2005.)

La BPIA est responsable :

  • en collaboration avec les commissions d\'attribution et de pilotage et d\'encadrement du CFT 2 de la préparation, de la signature et de la diffusion de la note d\'organisation des sessions normale et de rattrapage du CFT 2 (les 2 semaines) ;

  • en collaboration avec la commission d\'attribution du CFT 2 de la préparation, de la signature et de la diffusion de la note d\'organisation de l\'épreuve de tir des sessions normale et de rattrapage du CFT 2.

4.2. Jury de l'examen.

(Remplacé : Instruction du 22/12/2005.)

Le jury de l\'examen, composé des membres de la commission d\'attribution du CFT 2, est responsable de l\'élaboration et de la préparation des sujets des épreuves de l\'examen final, de la correction des épreuves de l\'examen final, de l\'attribution des notes et de la régularité du déroulement des épreuves.

Sa composition est fixée comme suit :

  • présidence : officier supérieur ;

  • vice-président : officier ;

  • membres : 2 officiers, 2 sous-officiers ;

  • membre consultatif : médecin militaire de la BPIA ;

Les membres de la commission de pilotage et d\'encadrement du CFT 2 assurent l\'encadrement et la surveillance des épreuves pendant la semaine d\'examen, sous l\'autorité du président de la commission d\'attribution du CFT 2.

Sa composition est fixée comme suit :

  • présidence : officier ;

  • membres : 4 sous-officiers.

4.3. Organisation des sessionset déroulement des épreuves.

(Modifié : Instruction du 22/12/2005.)

17.1. Organisation des sessions.

Chaque session est organisée sur une période de deux semaines au sein de la BPIA.

La première semaine, placée sous l\'autorité de la commission de pilotage et d\'encadrement fait l\'objet d\'une formation intensive pratique à caractère opérationnel sur les matériels spécifiquement militaires d\'une part et sur les matériels pétroliers non utilisés dans les établissements du SEA d\'autre part.

La deuxième semaine, placée sous l\'autorité de la commission d\'attribution du CFT 2 et renforcée par la commission de pilotage et d\'encadrement du CFT 2, est consacrée au déroulement de l\'examen final.

17.2. Examen final.

L\'examen final est organisé à la BPIA sous la responsabilité du jury d\'examen, selon les modalités suivantes :

  • épreuve de connaissances générales : un jour ;

  • épreuve de sport et tir : un jour ;

  • épreuve pratique militaire et technique : trois jours.

4.4. Obtention.

Les candidats sont reçus sous réserve d\'avoir obtenu une note supérieure ou égale à 12 sur 20. Le président du jury rend la liste des résultats au directeur central qui prononce l\'admission.

4.5. Publication des résultats.

La liste des candidats reçus est insérée au Bulletin officiel des armées par la DCSEA.

4.6. Inscription des résultats.

La délivrance du certificat donne lieu à inscription sur les pièces matricules de l\'intéressé; elle est ainsi libellée : « a obtenu le certificat de formation technique du 2e degré par décision no … en date du … en application de l\'instruction no …  ».

4.7. Délivrance des certificats.

Les certificats sont délivrés par les directeurs régionaux et assimilés suivant le modèle d\'imprimé figurant en annexe XI.


5. Majorations.

5.1. Barème.

(Modifié : Instruction du 22/12/2005.)

Les majorations suivantes ayant pour effet d\'augmenter la moyenne générale sont accordées aux candidats titulaires :

22.1. De services de guerre.

Légion d\'honneur : 150 points.

Médaille militaire : 100 points.

Croix de guerre : 80 points.

Croix de la valeur militaire : 70 points.

Citations :

  • à l\'ordre de l\'armée : 50 points ;

  • à l\'ordre du corps d\'armée : 30 points ;

  • à l\'ordre de la division : 20 points ;

  • à l\'ordre de la brigade ou du régiment : 10 points.

Les majorations accordées pour les citations sont cumulables.

Blessure de guerre : 30 points.

Les citations à l\'ordre de l\'armée attribuées en même temps que la Légion d\'honneur ou la médaille militaire n\'entrent pas dans le décompte des points de majoration.

Les candidats décorés à la fois de la Légion d\'honneur et de la médaille militaire ne bénéficient, au titre de ces deux décorations, que de la majoration afférente à la Légion d\'honneur.

22.2. De la médaille de la défense nationale décernée à titre exceptionnel.

Médaille d\'or : 30 points.

Médaille d\'argent : 20 points.

Médaille de bronze : 10 points.

Ces majorations ne sont pas cumulables.

22.3. D\'un témoignage de satisfaction délivré par le ministre, le chef d\'état-major des armées ou le directeur central du SEA : 30 points.

22.4. D\'une lettre de félicitations délivrée par le ministre, le chef d\'état-major des armées ou le directeur central du SEA : 20 points.

22.5. D\'une lettre de félicitations délivrée par un commandant des troupes (COMTROUP), commandant supérieur des forces armées (COMSUP), commandant des éléments français (COMELEF) ou commandant de détachement (COMDET) : 10 points.

22.6. Secourisme.

Du brevet de moniteur national de secourisme (BMNS) ou du brevet de moniteur de sauvetage secourisme du travail (BMSST) : 20 points.

Du brevet national de secourisme (BNS) ou du brevet de sauvetage secourisme du travail (BSST) : 15 points.

De l\'attestation de formation aux premiers secours (AFPS) ou du certificat de sauveteur secouriste du travail (CSST) : 10 points.

Ces trois bonifications ne sont pas cumulables.

22.7. Des certificats militaires de langue écrit ou parlé (CML).

CML 1 : 25 points.

CML 2 : 50 points.

CML 3 : 75 points.

Possibilité de cumuler les CML de langues différentes.

5.2. Cumul.

(Modifié : Instruction du 13/05/2004.)

Dans tous les cas, les majorations prévues à l\'article 22. ne peuvent excéder 150 points.

Le total de points crédités, sanctionnant les différentes épreuves complètes, les majorations et les bonifications ne peut excéder 2 300 points.

5.3. Limite d'attribution.

(Modifié : Instruction du 13/05/2004.)

Les majorations sont prises en compte au 31 décembre de l\'année précédent l\'examen.

6. Période transitoire.

6.1. Généralités.

(Modifié : Instruction du 22/12/2005.)

Dans le cadre des cycles de préparation au CFT 2, postérieurs à la période transitoire, l\'examen sera effectué au cours de la dernière année du cycle de préparation.

La période transitoire concerne les examens qui se dérouleront de 2004 à 2006.

6.2. Préparation à l'examen.

Pendant la période transitoire, l\'examen du CFT 2 se déroulera selon les modalités suivantes pour le personnel se présentant une première fois à l\'examen :

  • examen en 2004 : préparation et contrôle continu en 2003 et 2004 ;

  • examen en 2005 : préparation et contrôle continu en 2003, 2004 et 2005 ;

  • examen en 2006 : préparation et contrôle continu en 2003, 2004, 2005 et 2006.

La circulaire annuelle précisera d\'une part les modalités selon lesquelles les EVSEA peuvent présenter une deuxième fois l\'examen pendant la période transitoire et d\'autre part, les modalités concernant la prise en compte des différents contrôles continus.

La préparation est assurée à partir des dossiers guide applicables à compter de l\'année 2004.

6.3. Cas particuliers.

Dans le cadre des mesures transitoires, certains cas particuliers pourront être soumis à la DCSEA.

7. Texte abrogé.

(Ajouté : Instruction du 13/05/2004.)

L\'instruction n° 3913/DEF/DCSEA/SDA/2/PM/EEF du 12 juin 2001 relative à la formation technique du 2e degré des militaires du rang engagés volontaires du service des essences des armées est abrogée.

Pour la ministre de la défense et par délégation :

L\'ingénieur général,
directeur central du service des essences des armées,

Michel SCHMITZ.

Annexes

ANNEXE I. État prévisionnel numérique des candidatures au certificat de formation technique du 2e degré.

ANNEXE II. État nominatif des candidats autorisés à concourir aux épreuves du certificat de formation technique du 2 e degré.

ANNEXE III. Fiche individuelle de candidature au certificat de formation technique du 2e degré.

ANNEXE IV. Candidature au certificat de formation technique du 2e degré. État récapitulatif des inaptitudes médicales aux épreuves de sport.

ANNEXE V. Programmes de formation.

1. PROGRAMME DE FORMATION AU CERTIFICAT DE FORMATION TECHNIQUE DU 2E DEGRÉ.

La formation, étalée sur quatre ans, se compose de trois modules :

  • un module académique concourant à l\'amélioration des connaissances générales et élaboré dans le but de favoriser la reconversion des candidats ;

  • un module militaire destiné à vérifier l\'aptitude opérationnelle du candidat qui pourra mener une action autonome dans le cadre d\'une mission simple de sûreté, de déplacement ou de stationnement ;

  • un module technique qui contribuera à parfaire les acquis et les compétences des candidats dans le cadre de leur emploi.

Le programme de chaque année comporte une révision systématique du programme des années précédentes ainsi que deux parties essentielles du module militaire, communes aux quatre années, constituées respectivement par :

  • l\'instruction sur le tir, comprenant les rappels sur la mise en œuvre et l\'entretien du FAMAS, le tir au FAMAS, l\'utilisation des munitions, les mesures de sécurité applicables lors d\'une séance de tir, les commandements et désignations d\'objectifs ;

  • l\'entraînement physique et sportif orienté sur la préparation des épreuves de sport.

1.1. MODULE ACADÉMIQUE.

1.1.1. Première année.

Français.

Méthode de rédaction du compte rendu.

Règles élémentaires de grammaire, de conjugaison et d\'orthographe.

Mathématiques.

Fractions et nombres décimaux.

Règle de trois.

Calcul de longueurs, surfaces, volumes usuels.

Hygiène, sécurité et prévention des accidents.

L\'hygiène individuelle et collective au casernement.

Les risques toxicologiques liés aux hydrocarbures.

Incendie.

Les risques incendie liés aux hydrocarbures.


1.1.2. Deuxième année.

Français.

Méthode de rédaction de la demande personnelle.

Culture générale.

Les institutions politiques françaises.

Organisation de la défense en France.

Mathématiques et physique.

Notions de temps, de déplacement et de vitesse.

Notion de masse.

Hygiène, sécurité et prévention des accidents.

Les risques électriques.

Conduite à tenir en cas d\'accident (route, électrique ou travail).

1.1.3. Troisième année.

Français et culture générale.

Les institutions politiques européennes.

Mathématiques et physique.

Notions de débit.

Hygiène, sécurité et prévention des accidents.

Les risques liés au chargement.

Antipollution.

Les risques de pollution liés aux hydrocarbures.

1.1.4. Quatrième année.

Français et culture générale.

Les organismes internationaux : l\'OTAN et l\'ONU.

Hygiène, sécurité et prévention des accidents.

Rappels élémentaires de sécurité routière.


1.2. MODULE MILITAIRE.

1.2.1. Première année.

Formation militaire générale.

Organisation et missions du service des essences des armées.

Le statut des engagés volontaires du SEA.

Le règlement de discipline générale.

Service en campagne.

Le déplacement, le stationnement et la sauvegarde en véhicule.

La conduite à tenir vis-à-vis de la population civile.

La conduite à tenir vis-à-vis des prisonniers.

La conduite à tenir en cas de capture par l\'ennemi.

1.2.2. Deuxième année.

Topographie.

Lecture de la carte d\'état-major.

L\'orientation de la carte à l\'aide de la boussole.

L\'échelle et la mesure d\'une distance sur la carte.

La lecture d\'une carte routière.

Organisation du terrain.

La dissimulation et les techniques de camouflage des véhicules.

Le danger nucléaire, radiologique, bactériologique et chimiques.

Le danger NRBC.

Les mesures de défense contre le danger NRBC.

1.2.3. Troisième année.

Combat et logistique.

Le SEA en opération extérieure.

Transmissions.

Les principes d\'établissement d\'une bonne liaison radio.

Les règles de base de la procédure radio.

1.2.4. Quatrième année.

Organisation d\'une mission de transport type.

Notions d\'école de rame.

La rédaction de la fiche et du croquis d\'itinéraire.

Le contrôle des véhicules avant mission.

1.3. MODULE TECHNIQUE.

1.3.1. Première année.

Produits.

Les principales caractéristiques des produits pétroliers.

Le guide technique des produits.

L\'analyse de type C.

1.3.2. Deuxième année.

Exploitation.

Les notions de base de l\'exploitation :

  • la réception d\'un véhicule (chargement et déchargement) ;

  • l\'échantillonnage.

Les méthodes de jaugeage.

Le jaugeage à température ambiante et la conversion à 15 °C.

Les bons modèle 190, 191 et 68.

1.3.3. Troisième année.

Avitaillement.

Les risques de pollution du carburéacteur.

Les principes de la filtration.

Les tests liés à la qualité du carburéacteur.

Les procédures d\'avitaillement.

La chaîne d\'avitaillement d\'infrastructure.

La chaîne d\'avitaillement de campagne.

La chaîne d\'avitaillement sur camion-citerne avitailleur.

Le test millipore.

1.3.4. Quatrième année.

Connaissance des matériels.

La maintenance du niveau utilisateur.

Le principe de fonctionnement des moteurs à combustion interne.

Les principes de fonctionnement des pompes.

Les véhicules pétroliers de transport.

Les avitailleurs.

Les bacs souples.

2. PROGRAMME DE FORMATION À LA BASE PÉTROLIÈRE INTERARMÉES.

La semaine précédant l\'examen est consacrée à la remise à niveau des connaissances opérationnelles techniques qui n\'a pu être réalisée en dépôt.

L\'enseignement porte, d\'une part, sur la préparation et l\'exécution d\'une mission opérationnelle dans le cadre d\'une mise en œuvre élémentaire, d\'autre part, sur la connaissance des matériels nouveaux et leur maintenance.

Logistique.

Présentation du SEA en opération extérieure.

L\'architecture logistique du SEA : le cas concret d\'un théâtre d\'opération.

Le plot de ravitaillement d\'hélicoptère (PRH).

Plan de chargement.

Articulation de la cellule responsable du PRH.

Organisation et mise en œuvre.

Reconnaissance technique de la zone.

Caractéristiques minimales de la zone.

Guidage des aéronefs.

Contrôle de qualité, comptabilité.

Le plot de ravitaillement routier (PRR).

Plan de chargement.

Articulation de la cellule responsable du PRR.

Organisation et mise en œuvre.

Reconnaissance technique de la zone.

Caractéristiques minimales de la zone.

Guidage des véhicules.

Contrôle de la qualité, comptabilité.

Les véhicules et matériels pétroliers opérationnels.

Présentation des véhicules et matériels nouveaux.

Mise en œuvre des véhicules et matériels nouveaux.

Règles relatives à leur entretien.

La sûreté.

Adaptée à une mission de transport carburants.

Adaptée à l\'installation d\'un PRH ou d\'un PRR.

Adaptée au stationnement.

Adaptée au bivouac.

Adaptée au point de contrôle.

L\'appréhension et la parade des menaces.

Terrain miné.

Attaque aérienne.

Nucléaire, radiologique, biologique et chimique.

Les mesures de sécurité antipollution et incendie.

Rappel sur les risques de pollution liés aux hydrocarbures.

Mise en œuvre de la sacoche antipollution.

Rappel sur les risques incendie liés aux hydrocarbures.

Conduite à tenir en cas de feu sur un véhicule pétrolier.

Les transmissions.

Rappels sur la procédure radio réglementaire.

Mise en œuvre du PR 4 G.

Mise en œuvre du casque LAH.

ANNEXE VI. Barème des épreuves physiques.

1. Barème des épreuves physiques d'examen « hommes ».

1.1. Course demi-fond 3000 m (1).

NOTE.

PERFORMANCE.

20

11,25

19

11,32

18

11,40

17

11,48

16

11,57

15

12,08

14

12,20

13

12,34

12

12,49

11

13,08

10

13,27

9

13,50

8

14,14

7

14,43

6

15,14

5

16,02

4

16,42

3

17,34

2

18,29

1

19,27

1.2 Tractions en pronation.

Chaque traction apporte au candidat 2 points, pour un maximum de 10 tractions.


2. Barème des épreuves physiques d'examen « femmes ».

2.1. Course demi-fond 3000 m (1).

NOTE.

PERFORMANCE.

20

13,06

19

13,14

18

13,24

17

13,34

16

13,45

15

13,57

14

14,10

13

14,27

12

14,45

11

15,07

10

15,29

9

15,56

8

16,24

7

16,59

6

17,35

5

18,19

4

19,05

3

20,04

2

21,09

1

22,17

2.2 Tractions en pronation.

Chaque tractions apporte à la candidate 4 points, pour un maximum de 5 tractions.

Début de l\'épreuve des tractions en pronation : départ avec appui au sol.

Puis les tractions en pronation sont exécutées sans interruption et sans appui au sol.

Fin de l\'épreuve des tractions en pronation : l\'épreuve s\'arrête lorsque le candidat reprend appui au sol.

ANNEXE VII. État des résultats des épreuves générales du certificat de formation technique du 2e degré.

ANNEXE VIII. Commission d'exemption des épreuves de sport.

1 Composition de la commission d'exemption.

Le président du conseil de perfectionnement de la formation du SEA.

Un médecin d\'active.

Un officier du bureau de gestion du personnel.

Le gestionnaire des dossiers de candidature au CFT 2.

2 Composition du dossier.

Demande manuscrite de l'intéressé avec avis du chef de corps.

Certificat médical précisant l'affectation codifiée de l'inaptitude, sa durée et son imputabilité ou non au service.

Documents médicaux complémentaires justifiant la demande et pouvant aider à la décision de la commission.

Le dossier d'exemption sera joint au dossier de la candidature.

3 Autorisation de report.

L\'autorisation de report des épreuves sportives à la session de rattrapage (exemption temporaire avec fin de l\'inaptitude antérieure à la session de rattrapage) est examinée, hors commission, par l\'autorité traitant des dossiers au vu de la demande manuscrite du candidat justifiée par le chef de corps et accompagnée d\'un certificat médical.

ANNEXE IX. Procès-verbal de la commission d'exemption des épreuves de sport du certificat de formation technique du 2 e degré.

ANNEXE X. Répartition des coefficients.

 

EXAMEN FINAL.

CONTRÔLE CONTINU.

TOTAL.

Connaissances générales.

10

5

15

Épreuves de français.

5

  

Épreuves de mathématiques.

5

 

Contrôle continu.

 

5

Aptitudes militaires générales.

25

10

35

Épreuves théoriques de connaissances militaires générales.

5

  

Épreuves pratiques de connaissances militaires générales.

5

 

Épreuves d\'examen de sport.

15

 

Contrôle continu.

 

10

Aptitudes militaires techniques.

55

10

65

Note d\'aptitude.

20

  

Épreuves théoriques de connaissances militaires techniques.

10

 

Épreuves pratiques de connaissances militaires techniques.

15

 

Connaissances opérationnelles-techniques.

10

 

Contrôle continu.

 

10

Majorations.

TOTAL.

115

 

ANNEXE XI. Certificat de formation technique.

ANNEXE XII. Cursus de formation des engagés volontaires du service des essences des armées.

\"image_20493.png\"

ANNEXE XIII. Grille de correspondance entre notation et note d'aptitude.

DERNIÈRE NOTATION.

NOTE D\'APTITUDE.

120
218
316
414
512
610
78
86