> Télécharger au format PDF
Archivé direction des ressources humaines de l'armée de l'air : état-major des écoles des sous-officiers et des militaires du rang ; bureau « sélections et concours »

CIRCULAIRE N° 3399/DEF/DRH-AA/ESOM/EM/BSC relative aux épreuves de la sélection n° 2 - session 2014.

Abrogé le 17 avril 2015 par : CIRCULAIRE N° 3882/DEF/DRH-AA/BER/EFSOAA/ESC.FORM/BSC relative aux épreuves de la sélection n° 2 - session 2015. Du 04 mars 2014
NOR D E F L 1 4 5 0 4 2 1 C

Référence(s) : Code du 20 juin 2024 de la défense - Partie réglementaire IV. Le personnel militaire. (Dernière modification le 12 mars 2016 - Document consolidé le 28 mars 2016).

Décret du 20 août 2012 (n.i. BO ; JO n° 193 du 21 août 2012, texte n° 50).

Instruction N° 129/DEF/DRH-AA/SDAG/BPP/SPORT du 12 février 2009 portant sur la formation et le perfectionnement des militaires de la spécialité 3721 « entraînement physique, militaire et sportif » dans l'armée de l'air. Instruction N° 3629/DEF/DRH-AA/EFPN/MOSIM du 30 janvier 2013 relative à la progression professionnelle des sous-officiers « moniteur simulateur de vol » de l'armée de l'air. Instruction N° 1007/DEF/DRH-AA/SDAc du 20 février 2013 relative au recrutement, à la gestion et à la qualification professionnelle du personnel non officier musicien de l'armée de l'air. Instruction N° 23511/DEF/DRH-AA/EM/ESOM du 11 octobre 2013 relative aux sélections du personnel non officier de l'armée de l'air. Instruction N° 3220/DEF/EMAA/SCAc/B.EMP du 19 décembre 2013 portant réglementation de la progression professionnelle des officiers et sous-officiers contrôleurs de l'armée de l'air. Instruction N° 932/DEF/EMA/SC.SOUT/CPCS/CDT - N° 34/DEF/DRH-AA/DIR_ADJT du 03 février 2014 relative aux épreuves des examens, sélections et concours de l'armée de l'air. Circulaire N° 4339/DEF/EMA/CNSD/DREP du 15 juillet 2009 relative à l'organisation des formations du domaine entraînement physique militaire et sportif dispensées au centre national des sports de la défense. Note N° 1490/DEF/DRH-AA/SDAG/BPP/SPORTS du 17 juillet 2008 relative au contrôle de la condition physique des militaires.

Message n° 7803/DEF/DRH.AA/SDGR/BGA/DANS/DNA.N.OFF du 25 octobre 2013.

Message n° 3257/DRH-AA/ESOM/EM/BSC du 10 février 2014.

Pièce(s) jointe(s) :     Neuf annexes.

Texte(s) abrogé(s) : Circulaire N° 20454/DEF/DRH-AA/ESOM/EM/BSC du 11 mars 2013 relative aux épreuves de la sélection n° 2 - session 2013.

Référence de publication : BOC n°15 du 28/3/2014

Préambule.

La présente circulaire précise les conditions dans lesquelles se dérouleront en 2014 les épreuves de la sélection n° 2 (S2) en application des textes de références.

Les commandants de formation administrative prendront toutes les mesures nécessaires pour informer les candidats potentiels [y compris le personnel en opérations extérieures (OPEX), en stage, en formation, etc.] des dispositions de la présente circulaire.


1. CONDITIONS DE PRÉSENTATION.

1.1. Conditions générales.

 

SOUS-OFFICIER.

SOUS-OFFICIER ISSU DE LA PASSERELLE JEUNE.

Totaliser plus de cinq ans et moins de dix ans de services calculés au 1er janvier 2014 (conformément aux dispositions du code de la défense - Partie législative - article L. 4138-11., le temps passé dans l'une des situations de la position de non-activité est pris en compte dans la durée totale de service du militaire servant en vertu d'un contrat).

X

 

Avoir été nommé sergent au plus tard le 1er janvier 2013.

X

X

Être titulaire, au 1er janvier 2014, du brevet élémentaire de sa spécialisation.

X

X

Avoir au minimum une notation non conservée en qualité de sous-officier au cours des trois années précédant les épreuves de la sélection (notation au sens de l'article R. 4135-5., du code de la défense).

X

X

Être porteur d'un certificat médico-administratif, modèle n° 620-4*/1 en cours de validité au moment des épreuves et attestant des différentes aptitudes.

X

X

Avoir servi deux années en unité après l'obtention de son certificat élémentaire (CE).

 

X

À l'issue de ces deux années, totaliser plus de deux ans et moins de sept ans de CE au 1er janvier 2014.

 

X

Le militaire qui, à la date des épreuves pratiques ou théoriques, se trouve :

  • en OPEX ou en mission de courte durée (MCD), sauf ceux détachés sur un site désigné centre d'examen ;

  • en congé de reconversion ;

  • dans une position autre que l'activité,

n'est pas autorisé à concourir.

Le militaire affecté à l'étranger [ambassades, missions militaires françaises, organisation du traité de l'Atlantique Nord (OTAN), postes permanents à l'étranger] pourra se porter candidat à la S2, sous réserve, de pouvoir effectuer l'épreuve du tir. Pour le sous-officier ne pouvant pas effectuer les épreuves du contrôle de la condition physique des militaires (CCPM) pour des raisons clairement motivées, son résultat obtenu l'année de son départ sera pris en compte pour la S2.

1.2. Conditions particulières.

Outre les conditions générales, les candidats des spécialisations :

  • 1700 « sauveteur plongeur héliporté » ;

  • 2620 « pompier de l'armée de l'air » ;

  • 31XX « renseignement » ;

  • 3211 « contrôleur des opérations aériennes » ;

  • 3212 « contrôleur de circulation aérienne » ;

  • 3219 « contrôleur des opérations aériennes qualifié « interception » » ;

  • 3220 « opérateur de surveillance aérienne » ;

  • 3261 « moniteur de simulateur de vol » ;

  • 341X « fusilier commando de l'air » ;

  • 3721 « moniteur d'éducation physique militaire et sportive (EPMS) » ;

  • 7330 « musicien de l'air »,

doivent remplir les conditions définies en annexe II.

2. CALENDRIER.

Le calendrier des travaux à réaliser est défini en annexe IV. Les commandants de formation administrative prendront toutes les dispositions pour que les candidats puissent se présenter aux épreuves de la S2.

Les épreuves se dérouleront dans les conditions suivantes :

  • épreuve militaire pratique de tir : du mercredi 12 février au mercredi 28 mai 2014 conformément au message officiel de l'intradef (MOFI) de douzième référence ;

  • épreuves théoriques militaire et professionnelle : mardi 24 juin 2014.

3. DÉROULEMENT DE LA SÉLECTION.

Les modalités d'inscriptions et de déroulement des épreuves font l'objet des annexes I. et VI.

4. IMPUTATION BUDGÉTAIRE.

Les frais de déplacement pour le personnel concerné par la S2 seront imputés comme suit (code d'engagement FD@LIGNE) :

  • filtre de recherche libellé RBOP : EMAA ;

  • code engagement : FD3AD 03121 ;

  • libellé : DRHAA/DEPLACEMENTS ESOM, concours - sélections organisés par les ESOM.

5. ABROGATION.

La circulaire n° 20454/DEF/DRH-AA/ESOM/EM/BSC du 11 mars 2013 relative aux épreuves de la sélection n° 2 - session 2013 est abrogée.


Pour le ministre de la défense et par délégation :

Le commissaire général de 1re classe,
directeur adjoint des ressources humaines de l'armée de l'air,

Didier DOUCHET.

Annexes

Annexe I. Modalités d'inscription.

1. Recueil des candidatures.

Les services administration du personnel (SAP) des groupements de soutien des bases de défense (GSBdD), le groupement de soutien des personnels isolés (GSPI) ou le bureau « gestion administrative »/département « administration du personnel en position spéciale » (BGA/DAPPS) sont responsables du recueil des candidatures et de la vérification de l'ensemble des conditions à remplir par chaque candidat au vu de ses pièces administratives et du système d'information des ressources humaines (SIRH) ORCHESTRA.

1.1. Dépôt de candidature.

Le dépôt de candidature ne vaut pas autorisation à concourir.

Les candidats se présentent au SAP du GSBdD, ou, le cas échéant, sollicitent le GSPI ou le BGA/DAPPS pour exprimer leur candidature qui est enregistrée dans le SIRH ORCHESTRA conformément à la procédure définie à l'annexe VII.

L'état SIRH ORCHESTRA est cosigné par le militaire et le responsable ayant recueilli la candidature après vérification de l'ensemble des conditions à remplir. Une copie de cet état est remise au candidat à titre de dépôt de candidature et une autre est archivée dans ses pièces.

Procédure de dépôt de candidature pour les sites non équipés du SIRH ORCHESTRA.

Les sites non équipés du SIRH ORCHESTRA renseignent la fiche de candidature dont le modèle est donné en annexe V.

La fiche de candidature est cosignée par le militaire et le responsable ayant recueilli la candidature après vérification des conditions à remplir. Une copie de cette fiche est :

  • adressée par courriel (esom.selections-soff-bsc.fct@intradef.gouv.fr) au bureau sélections et concours de l'état major des écoles des sous-officiers et militaires du rang (ESOM/EM/BSC) ;

  • remise au candidat à titre de dépôt de candidature ;

  • archivée dans ses pièces.

La clôture des inscriptions est fixée au vendredi 11 avril 2014 inclus.

1.2. Spécialisation de composition.

Le candidat s'inscrit et compose dans la spécialisation pour laquelle il détient le brevet élémentaire au 1er janvier 2014.

Les spécialisations ouvertes à la composition de la S2 session 2014 sont indiquées dans l'annexe III.

Pour les candidats 3420 « opérateurs défense sol-air », il devra être précisé sur les états récapitulatifs l'arme (CROTALE NG ou SAMP/T) dans laquelle ils composeront.

Les candidats des spécialisations 2280 « technicien communication, navigation et surveillance (CNS) », 8100 « spécialiste des systèmes et supports de télécommunications », 8220 « réseaux informatiques et sécurité des systèmes d'informations et de communication » et 8230 « concepteur et manager des systèmes d'information », composeront dans leur ancienne spécialisation (8001, 8002, 8003 ou 8005).

Les candidats 2550 « matériels environnement aéronautique » effectuant ou ayant effectué le stage de transformation au moment de l'inscription à la S2 pourront concourir dans leur ancienne ou dans leur nouvelle spécialisation.

1.3. Transmission des états récapitulatifs.

Dès la clôture des inscriptions, les bureaux formation (BF), le GSPI et le BGA/DAPPS transmettent à l'ESOM/EM/BSC, par courriel (esom.selections-soff-bsc.fct@intradef.gouv.fr), pour le mercredi 16 avril 2014 terme de rigueur, les états récapitulatifs suivants [canevas fourni sur le site intradef de la direction des ressources humaines de l'armée de l'air (DRH-AA)] :

  • l'état récapitulatif des candidatures classées par ordre alphabétique signé du chef SAP. Une copie sera adressée au commandant de la formation administrative à titre de compte-rendu ;

  • l'état récapitulatif du parcours pompier, signé du chef du BF et du commandant de l'escadron de sécurité incendie et sauvetage (ESIS). Une copie par message MOFI sera adressée à la brigade aérienne des forces de sécurité et d'intervention du commandement des forces aériennes (CFA/BAFSI) à l'adresse suivante : bafsi24530-incendie-sn-nrbc-cfadijon@air.defense.gouv.fr.

1.4. Modification des états récapitulatifs.

Toutes modifications sur le SIRH ORCHESTRA survenant après le vendredi 11 avril 2014 doivent faire l'objet d'un message adressé à l'ESOM/EM/BSC (esom.selections-soff-bsc.fct@intradef.gouv.fr).

1.5. Annulation de candidature.

L'annulation de candidature doit intervenir avant la parution de la liste des autorisés à concourir.

Cette annulation devra être formalisée par la saisie dans le SIRH ORCHESTRA conformément à la procédure définie par le mode opératoire (MOP) SD 10 « annulation et désistement concours et examen » disponible à l'adresse suivante :

http://www.orchestra.air.defense.gouv.fr/joomla/documents/metier/modes_operatoires/D10/MOP_SD10_Annul_desist_candi_exam.pdf.

Un exemplaire du récépissé, signé par le responsable du BF et par le candidat, sera adressé par courriel (esom.selections-soff-bsc.fct@intradef.gouv.fr) à l'ESOM/EM/BSC.

2. Autorisation à concourir.

2.1. Liste des candidats.

Dès réception des états récapitulatifs, l'ESOM/EM/BSC établit pour le vendredi 25 avril 2014 la liste des candidats autorisés à concourir, signée du directeur des ressources humaines de l'armée de l'air (DRHAA) ou de son délégataire.

Cette liste est consultable sur le site intradef de la DRH-AA.

2.2. Retrait d'autorisation à concourir.

Le signalement tardif (postérieur à la diffusion de la liste des candidats autorisés) et/ou la détection tardive d'un candidat qui ne remplit pas l'ensemble des conditions pour concourir donnera lieu à l'établissement, par le BSC, d'une décision de retrait d'autorisation à concourir pour la session en cours, soumise à la signature du DRHAA ou de son délégataire. Cette décision sera notifiée localement au militaire et un exemplaire de la notification sera transmis en retour au BSC.


3. Désistement.

Le désistement intervient après la parution de la liste des autorisés à concourir.

Tout désistement est définitif et devra être formalisé par la saisie dans le SIRH ORCHESTRA du retrait de candidature. Un exemplaire du récépissé, signé par le responsable du BF et par le candidat, sera adressé par courriel (esom.selections-soff-bsc.fct@intradef.gouv.fr) à l'ESOM/EM/BSC. Cette procédure est définie dans le mode opératoire MOP SD 10 « annulation et désistement concours et examen » disponible à l'adresse suivante : http://www.orchestra.air.defense.gouv.fr/joomla/documents/metier/ modes_operatoires/D10/MOP_SD10_Annul_desist_candi_exam.pdf.

4. Aptitudes.

4.1. Aptitude médicale.

Tout candidat déclaré médicalement inapte temporaire et qui ne recouvre pas son aptitude avant le terme de la période réservée à la réalisation de l'épreuve militaire pratique de tir et des épreuves du CCPM, est éliminé pour la session en cours.

La formation administrative en informe la DRH-AA/EM/ESOM par message MOFI à l'adresse suivante : em20910-bsc-esomrochefort@air.defense.gouv.fr.

Les dispositions précitées valent également pour les épreuves professionnelles pratiques des spécialisations particulières.

4.2. Aptitude au tir.

Pour réaliser l'épreuve de tir, tout candidat doit être en possession du certificat d'aptitude au tir 2 (CATI 2) du fusil d'assaut [fusil automatique manufacture d'arme de Saint-Étienne (FAMAS) sauf pour certains spécialistes 341X des commandos parachutistes de l'air (CPA) dotés du Heckler and Koch (HK) 416], en cours de validité.

5. Documents de préparation.

Les documents de préparation aux épreuves sont mis en ligne sur le site intradef www.drhaa.air.defense.gouv.fr/formation examens sélections/examens, sélections/S2/fascicules de préparation. Les BF, le GSPI ou le BGA/DAPPS sont chargés d'éditer ces documents dans l'éventualité où certains candidats seraient dans l'impossibilité de réaliser cette opération.

Il est rappelé que certains fascicules peuvent mentionner des références de documentation à connaître.

6. Centres d'examen.

Les centres d'examen feront l'objet d'une désignation ultérieure. Les commandants des sites des centres d'examen sont responsables de l'organisation matérielle, du déroulement et de la surveillance des épreuves en partenariat avec les BF des GSBdD.

Chaque formation administrative étant censée être désignée centre d'examen, toutes difficultés d'organisation des épreuves écrites seront signalées au BSC dans les meilleurs délais.

Un candidat qui pour un motif dûment justifié, ne peut pas se présenter au centre d'examen qui lui a été indiqué, peut concourir dans un autre centre d'examen désigné pour les épreuves écrites. Le BF du GSBdD perdant adresse un message MOFI au BF du GSBdD gagnant, au centre d'examen perdant ainsi qu'au centre d'examen gagnant, conformément à l'annexe VIII. avec copie au BSC. Les changements de centre d'examen ne pourront être effectués qu'après leur désignation.

Annexe II. Conditions particulières à certaines spécialisations.

1. Spécialisation 1700 « sauveteur plongeur héliporté ».

Détenir la qualification sauveteur plongeur héliporté opérationnel.

2. Spécialisation 2620 « pompier de l'armée de l'air ».

Les candidats 2620 doivent présenter les prérequis suivants :

  • détenir au minimum le niveau 4 (minimum 41 points sur 60) du CCPM, daté de moins d'un an à la date d'inscription ;

  • être titulaires du permis poids lourd en cours de validité avec l'unité de valeur de conduite de niveau 1 armée de l'air (COD 1 AA) ;

  • détenir le module des techniques opérationnelles de secours routiers (TOP SR) ou le certificat de formation aux activités de premiers secours routiers (CFAP SR) ;

  • avoir effectué le parcours pompier professionnel destiné à vérifier la valeur physique des candidats dont le déroulement est défini à l'annexe III., appendice III.A. de l'instruction citée en sixième référence.

La réalisation du parcours pompier professionnel est validée par l'attribution de la mention « réussite » ou « échec ».

Les résultats sont transmis conformément à la procédure définie à l'annexe I. au point 1.3.

Les candidats déclarés « en échec » sont éliminés pour la session en cours.

3. Spécialisation 3211 « contrôleur des opérations aériennes », 3212 « contrôleur de circulation aérienne », 3219 « contrôleur des opérations aériennes qualifié interception », 3220 « opérateur de surveillance aérienne ».

Conformément à l'instruction de septième référence, les sous-officiers 3211, 3212, 3219 et 3220 sont autorisés à présenter les épreuves de connaissances générales et militaires de la S2 s'ils remplissent toutes les conditions communes à tous les sous-officiers de l'armée de l'air.

La réussite aux examens professionnels spécifiques, [examen de connaissances générales des contrôleurs (ECGC) et examen de connaissances générales des opérateurs (ECGO)], permet d'obtenir, par équivalence, la partie professionnelle de la S2.

La réussite à la partie connaissances générales et militaires de la S2 (théorique, tir et CCPM) reste acquise jusqu'à l'obtention de l'ECGC ou l'ECGO.

4. SPÉCIALISATION 3261 « MONITEUR SIMULATEUR DE VOL ».

Conformément à l'instruction citée en quatrième référence relative à la progression professionnelle des sous-officiers « moniteurs de simulateur de vol » de l'armée de l'air, la réussite à l'examen de connaissances générales en simulation n° 1 (ECGS1) permet d'obtenir par équivalence la partie professionnelle de la S2.

Ils sont autorisés à présenter les épreuves de connaissances générales et militaires de la S2 dès qu'ils remplissent toutes les conditions communes à tous les sous-officiers de l'armée de l'air.

La réussite à la partie connaissances générales et militaires de la S2 (théoriques, tir et CCPM) reste acquise jusqu'à l'obtention de l'ECGS1.

5. SPÉCIALISATION 341X « FUSILIER COMMANDO DE L'AIR ».

5.1. Constitution des épreuves.

Les épreuves de la S2 sont constituées :

  • des épreuves du CCPM et de l'épreuve de tir ;

  • des épreuves de connaissances générales et militaires communes à toutes les spécialités ;

  • des épreuves professionnelles pratiques.

5.2. Pré-requis.

Les candidats 341X « fusilier commando de l'air » doivent détenir les pré-requis communs suivants :

  • le niveau 4 (minimum 41 points sur 60) du CCPM daté de moins d'un an à la date d'inscription ;

  • une autorisation d'emploi « bâton de défense télescopique » (candidats 3412 « fusilier parachutiste de l'air MATOU », 3413 « commando parachutiste de l'air ATTILA », 3414 « commando forces spéciales air BELOUGA ») ;

  • la qualification « homme d'attaque de niveau 1 (HA N1) » en cours de validité et l'attestation de brevet de patrouille niveau « bon » au minimum obtenu au cours des deux dernières années précédant l'examen (candidats 3417 « maître-chien parachutiste de l'air MATOU », 3418 « maître-chien commando parachutiste de l'air ATTILA », 3419 « maître-chien commando forces spéciales air BELOUGA » ;

  • le CATI 2 pistolet automatiques (PA).

5.3. Épreuves professionnelles pratiques.

Les épreuves professionnelles pratiques des candidats 341X comprennent une épreuve de puissance et de résistance et un tir au PA. Une note égale à zéro à l'une des épreuves est éliminatoire.

La comptabilisation des points pour l'épreuve de tir au PA s'effectuera conformément au figuratif mis en ligne sur le site intradef de la DRH-AA. Le minimum de la note finale ne peut être qu'égale à 0.

Le déroulement de ces épreuves est défini à l'annexe IV. de l'instruction citée en sixième référence.

6. SPÉCIALISATION 3721 « MONITEUR D'ÉDUCATION PHYSIQUE MILITAIRE ET SPORTIVE ».

6.1. Constitution des épreuves.

Les épreuves de la S2 sont constituées :

  • des épreuves du CCPM et de l'épreuve de tir ;

  • des épreuves de connaissances générales et militaires communes à toutes les spécialités ;

  • de l'examen d'admission au stage de moniteur chef qui tient lieu d'épreuve de connaissances professionnelles de la S2.

6.2. Pré-requis.

Conformément à l'instruction de troisième référence et aux directives du pilote de métier, les candidats devront :

  • détenir le niveau 5 (minimum 51 points sur 60) du CCPM. Ces épreuves sont effectuées dans le cadre de la notation annuelle 2014 ;

  • être titulaires du certificat élémentaire de la spécialisation 3721 depuis plus de deux ans, à la date de clôture des inscriptions ;

  • posséder le brevet national de sécurité et de sauvetage aquatique (BNSSA), ou le brevet d'état d'éducateur sportif des activités de la natation (BEESAN), ou le brevet professionnel des activités aquatiques et de la natation (BPAAN), valides à la date de clôture des inscriptions ;

  • posséder le diplôme de moniteur des techniques d'intervention opérationnelles rapprochées (TIOR), ou d'instructeur des TIOR, ou d'instructeur des sports de combat (ISC) valides à la date de clôture des inscriptions ;

  • présenter une attestation de réussite à un stage fédéral de premier niveau ou un brevet d'état.

Les BF, le GSPI ou le BGA/DAPPS feront parvenir les copies de chacun des documents cités supra à la DRH-AA/SDAG/BCF/DC/EPMS (en version pdf à l'adresse MOFI suivante : sdag20525-bcf-drhaatours@air.defense.gouv.fr) pour le mercredi 16 avril 2014 (date limite de réception) pour validation. Passé ce terme, aucune dérogation ne sera accordée. Les candidats non titulaires de la totalité des prérequis cités supra ne pourront prétendre concourir à l'examen professionnel de la S2.

Sous réserve d'avoir justifié tous ces prérequis et après vérification, les candidats seront convoqués par la DRH-AA/SDAG/BCF/DC/EPMS de Tours pour présenter l'examen d'admission au stage de moniteur chef au centre national de sports de la défense (CNSD) de Fontainebleau.

6.3. Épreuves professionnelles.

Les épreuves de connaissances professionnelles sont définies par la circulaire citée en neuvième référence, relative à l'organisation des formations du domaine entraînement physique militaire et sportif dispensées au CNSD de Fontainebleau.

Lors de ces épreuves, les candidats n'obtenant pas une moyenne générale des épreuves écrites au moins égale à 10/20 et une moyenne générale des épreuves physiques au moins égale à 10/20 sont éliminés de la session. De même, toute note obtenue à l'une des épreuves du test d'admission, inférieure ou égale à 5/20, est éliminatoire.

Les épreuves de l'examen se dérouleront le mardi 20 et le mercredi 21 mai 2014. Les résultats détaillés obtenus par les candidats à l'issue des épreuves seront transmis, dès la fin de la commission d'admission au stage moniteur-chef, par le CNSD de Fontainebleau à la DRH-AA/ESOM/BSC de Rochefort, qui établira la liste de classement par ordre de mérite dans la spécialité.

7. Spécialisation 7330 « musicien de l'air ».

Conformément à l'instruction citée en cinquième référence, les sous-officiers qui remplissent les conditions de présentation peuvent présenter les épreuves de la S2.

Les épreuves pour les sous-officiers musiciens sont constituées :

  • des épreuves du CCPM effectuées dans le cadre de la notation annuelle 2014 (cf. point 1.1. de l'annexe VI.) ;

  • des épreuves de connaissances générales et militaires, communes aux emplois d'instrumentiste et de soutien :

    • 20 questions à choix multiple (QCM) ;

    • 2 questions à courte réponse (QCR) au choix sur 4 proposées ;

  • des épreuves professionnelles basées sur des compétences techniques détaillées ci-dessous.

7.1. Épreuves professionnelles.

EMPLOI D'INSTRUMENTISTE. COEFFICIENT.
Exécution sur l'instrument d'un morceau imposé. 3
Lecture à vue instrumentale. 2
Traits d'orchestre difficiles du répertoire (instruments d'harmonie) ou sonneries réglementaires (instruments d'ordonnance). 1
EMPLOI DE SOUTIEN.  
Questions relatives à l'exécution des missions spécifiques de l'emploi de soutien. 3
Réalisation d'un cas concret ou d'une correspondance (temps de préparation 15 minutes). 2
Questions relatives au cérémonial militaire. 1

Nota. Toutes les épreuves sont notées de 0 à 20. Une note inférieure à 10/20 aux épreuves instrumentales ou de commandement est éliminatoire.

Les épreuves se dérouleront le mercredi 14 mai 2014.

Le jury sera composé du chef de la musique de l'air (président), d'un chef de musique militaire et d'un officier de l'administration centrale.

Aucune formation professionnelle n'est envisagée pour les candidats ayant satisfait à l'épreuve.

Dès parution de la liste des candidats autorisés à concourir, le bureau armée de l'air dans la nation (BAAN) établit une note définissant les modalités des épreuves.

La mise en ligne, sur le site intradef, des titres des œuvres imposées sera signalée par voie de message.

À l'issue des épreuves, le chef du BAAN transmet les procès verbaux des résultats à l'ESOM/EM/BSC.

7.2. Mode de calcul du total examen.

Le mode de calcul du total des points de la S2 des 7330 est le suivant :

Total A = moyenne sur 20 des notes des épreuves de connaissances générales et militaires et du CCPM affectée du coefficient 6.

* CCPM = total sur 60.

Total B = moyenne des notes obtenues lors des épreuves techniques affectée du coefficient 14.

Total C = pondération des notations coefficient 15.

Total S2 = total A + total B + total C.

8. Spécialisation 3113 « intercepteur réseaux de télécommunications ».

L'épreuve de lecture au son fait office d'épreuve de questions à courte réponse pour la partie théorique professionnelle.

Les candidats composeront pour toutes les épreuves théoriques sur le site où s'effectuera l'épreuve de lecture au son. Le centre d'examen sera désigné ultérieurement.

L'ESOM/EM/BSC est chargé de l'expédition des supports audio et des feuilles de composition appropriées à cette épreuve pour les sites métropoles et hors métropole.

9. Spécialisation 3130 « interprétateur images ».

L'examen de contrôle des connaissances que doivent réaliser les candidats à la qualification supérieure spécialisation 3130 tient lieu d'épreuve de connaissances professionnelles de la S2. Cet examen aura lieu le mardi 20 mai 2014 au centre de formation et d'interprétation interarmées de l'imagerie (CF3I) 24.664 de Creil.

Les spécialistes 3130 se voient appliquer les directives de l'instruction n° 8542/DEF/DRM/SDPFC/ORH/FRS du 31 juillet 2013 relative à la formation interarmées à l'interprétation d'images qui précise la nature des trois épreuves, à savoir :

  • épreuve de reconnaissance des matériels ;

  • épreuve de géographie ;

  • épreuve de QCM/QCR.

Un seuil minimal de réussite à ce contrôle est fixé par la commission d'examen.

La note obtenue par les candidats aux épreuves de l'examen de contrôle des connaissances est transmise pour le vendredi 6 juin 2014 au plus tard par le CF3I de Creil à la DRH-AA/ESOM/EM/BSC de Rochefort qui établit la liste de classement par ordre de mérite dans la spécialité.

Pour la préparation, les candidats bénéficient d'une documentation spécifique transmise par le CF3I de Creil.

10. Spécialisation 317X « interception traduction langues ».

Les sous-officiers 317X se voient appliquer les directives de la note n° 15300605/CFA/EMPLOI/B.RENS-GE/PM-RENS du 12 mai 2009 (1) qui précise la nature des épreuves, à savoir :

  • 30 QCM ;

  • 5 textes (dont 3 obligatoires et 2 au choix parmi cinq proposés) dans la langue de la spécialité à traduire en français.

L'emploi du dictionnaire et du lexique n'est pas autorisé.

Notes

    n.i. BO.1

Annexe III. Spécialisations ouvertes à la composition de la sélection n° 2 session 2014.

Spécialisation 1700 - sauveteur plongeur héliporté.

Spécialisation 2115 - technicien de maintenance vecteur et moteur.

Spécialisation 2133 - mécanicien structure aéronefs.

Spécialisation 2217 - mécanicien avionique.

Spécialisation 2320 - technicien armement bord et sol.

Spécialisation 2420 - technicien métiers de l'image.

Spécialisation 2550 - matériels environnement aéronautique.

Spécialisation 2551 - mécanicien électrotechnique opérationnelle.

Spécialisation 2552 - mécanicien véhicules et matériels de servitude.

Spécialisation 2554 - technicien en mécanique et confection de matériel aéronautique et terrestre.

Spécialisation 2620 - pompier de l'armée de l'air.

Spécialisation 2730 - logisticien.

Spécialisation 3111 - intercepteur technique.

Spécialisation 3113 - intercepteur réseaux de télécommunications.

Spécialisation 3130 - interprétateur images.

Spécialisation 3161 - exploitant renseignement.

Sous-spécialité 317X - interception traduction langues.

Spécialisation 3211 - contrôleur des opérations aériennes.

Spécialisation 3212 - contrôleur de circulation aérienne.

Spécialisation 3219 - contrôleur des opérations aériennes qualifié « interception ».

Spécialisation 3220 - opérateur de surveillance aérienne.

Spécialisation 3251 - météorologiste.

Spécialisation 3261 - moniteur de simulateur de vol.

Spécialisation 3412 - fusilier parachutiste de l'air - MATOU.

Spécialisation 3413 - commando parachutiste de l'air - ATTILA.

Spécialisation 3414 - commando forces spéciales air - BELOUGA.

Spécialisation 3417 - maître-chien parachutiste de l'air - MATOU.

Spécialisation 3418 - maître-chien commando parachutiste de l'air - ATTILA.

Spécialisation 3419 - maître-chien commando forces spéciales air - BELOUGA.

Spécialisation 3420 - opérateur défense sol-air.

Spécialisation 3519 - spécialiste du bâtiment et infrastructure opérationnelle.

Spécialisation 3539 - spécialiste électrotechnicien opérationnel des infrastructures aéronautiques.

Spécialisation 3610 - gestionnaire ressources humaines/secrétariat.

Spécialisation 3634 - acheteur public.

Spécialisation 3635 - comptable/finances.

Spécialisation 3721 - moniteur d'éducation physique militaire et sportive.

Spécialisation 3800 - gestionnaire restauration et hôtellerie.

Spécialisation 7330 - musicien de l'air.

Spécialisation 8001 - spécialiste des systèmes et supports de télécommunications.

Spécialisation 8002 - administrateur des systèmes d'information et de communications.

Spécialisation 8003 - concepteur et manager des systèmes d'information.

Spécialisation 8005 - spécialiste des systèmes de détection et traitement de l'information.

Annexe IV. Calendrier des travaux.

TRAVAUX.

AUTORITÉS RESPONSABLES.

DATES.

DESTINATAIRES.

Épreuves du CCPM.

BF des GSBdD.

GSPI.

BGA/DAPPS.

Effectuées dans le cadre de la notation annuelle 2014.

 

Enregistrement des candidatures.

BF des GSBdD.

Antenne SAP.

GSPI.

BGA/DAPPS.

Jusqu'au 11 avril 2014.

SIRH ORCHESTRA.

Transmission des états récapitulatifs des candidatures.

BF des GSBdD.

GSPI.

BGA/DAPPS.

En flux continu jusqu'au 16 avril 2014.

ESOM/BSC.

Transmission des états récapitulatifs du parcours pompier.

BF des GSBdD.

GSPI.

BGA/DAPPS.

En flux continu jusqu'au 16 avril 2014.

ESOM/BSC.

CFA/BAFSI.

Transmission des pré-requis pour la spécialisation 3721.

BF des GSBdD.

GSPI.

BGA/DAPPS.

Jusqu'au 16 avril 2014.

DRH-AA/SDAG/BCF/EPMS.

Liste des candidats en poste à l'étranger.

GSPI.

Jusqu'au 16 avril 2014.

ESOM/BSC.

Liste des candidats autorisés à concourir.

ESOM/BSC.

25 avril 2014.

Site intradef DRH-AA.

Désignation des centres d'examen.

ESOM/BSC.

25 avril 2014.

BF des GSBdD.

GSPI.

BGA/DAPPS.

Direction des formations/département des tests et examens (DF/DTE).

Site intradef DRH-AA.

Examen partie professionnelle spécialisation 7330.

BAAN Paris.

14 mai 2014.

 

Mise en place des sujets.

DF/DTE.

À compter du 19 mai 2014.

 

Examen partie professionnelle spécialisation 3130.

CF3I 24.664 Creil.

20 mai 2014.

 

Examen partie professionnelle spécialisation 3721.

CNSD Fontainebleau.

20 et 21 mai 2014.

 

Épreuve du tir.

BF des GSBdD.

GSPI.

Jusqu'au 28 mai 2014.

 

Saisie des notes de tir dans le vivier S2 du SIRH.

BF des GSBdD.

GSPI.

Jusqu'au 6 juin 2014.

SIRH ORCHESTRA.

Transmission des bordereaux de saisie de notes (tir et CCPM).

BF des GSBdD.

GSPI.

En flux continu jusqu'au 6 juin 2014.

ESOM/BSC.

Transmission des résultats.

CNSD Fontainebleau.

BAAN Paris.

École de formation du personnel navigant (EFPN) Tours.

CF3I Creil.

À l'issue de la correction pour le 6 juin 2014 au plus tard.

ESOM/BSC.

ÉPREUVES THÉORIQUES DE CONNAISSANCES GÉNÉRALES ET MILITAIRES ET ÉPREUVES PROFESSIONNELLES LE MARDI 24 JUIN 2014.

Expédition des copies.

Centres d'examen.

À l'issue des épreuves.

ESOM/BSC.

Tri et anonymat des copies.

ESOM/BSC.

Du 7 juillet 2014 au 25 juillet 2014.

 

Transmission des copies au DTE.

ESOM/BSC.

25 août 2014.

DF/DTE.

Correction des épreuves.

DF/DTE.

Du 9 septembre 2014 au 26 septembre 2014.

 

Transmission d'un échantillonnage de copies.

DF/DTE.

26 septembre 2014.

ESOM/BSC.

Transmission des notes.

DF/DTE.

À l'issue de la correction.

ESOM/BSC.

Réunion de la commission.

ESOM/BSC.

Octobre 2014.

 

Diffusion de la décision des sous-officiers reçus à la S2.

ESOM/BSC.

Octobre 2014.

 

Annexe V. Fiche de candidature aux épreuves de la sélection n° 2.

Annexe VI. Modalités de déroulement des épreuves.

1. Épreuve de tir et épreuves du contrôle de la condition physique du militaire.

L'épreuve militaire pratique de la S2 est l'épreuve de tir. Les épreuves du CCPM sont effectuées dans le cadre de la notation annuelle 2014.

1.1. Contrôle de la condition physique du militaire.

Le CCPM est obligatoire et doit être effectué conformément aux prescriptions de la note citée en dixième référence.

Les résultats aux épreuves du CCPM seront directement saisis par les BF des GSBdD ou le GSPI dans le SIRH conformément au mode opératoire « saisie des CCPM » disponible sur le site ORCHESTRA à l'adresse suivante : http://www.orchestra.air.defense.gouv.fr/joomla/documents/metier/ modes_operatoires/D10/MOP_SD10-02_MAJ_CCPM.pdf.

Le CCPM comprend trois épreuves :

  • un VAM-EVAL ou un Luc Léger pour l'endurance cardio-respiratoire (ECR) ;

  • un 100 mètres et une immersion de 10 mètres pour l'aisance aquatique (AA) ;

  • des pompes et des abdominaux pour la capacité musculaire générale (CMG).

Ces épreuves doivent être réalisées annuellement dans le cadre de l'année de notation de la S2. La note obtenue au CCPM sera extraite du SIRH ORCHESTRA et intégrée dans le calcul final de la note S2.

En cas de non réalisation des trois épreuves ou en l'absence de résultat, la note zéro (0) sera attribuée. Cette note est éliminatoire.

1.2. Épreuve de tir.

L'arme de dotation des sous-officiers subalternes est le fusil d'assaut (FAMAS sauf pour certains spécialistes 341X des CPA dotés du HK 416).

L'épreuve est réalisée dans les conditions suivantes :

  • utilisation des groupes de visée mécaniques uniquement. Les aides à la visée (EOTEC, AIMPOINT, etc.) sont interdites ;

  • distance : 50 mètres avec cible silhouette de combat n° 2 (SC2) non réduite, non prédécoupée, sans triangle orange ;

  • position de tir : tir au poser debout, sans appui, au coup par coup, 10 cartouches ;

  • le tir d'examen est précédé d'un tir d'essai, non noté, de 3 cartouches.

Type de cartouches utilisées pour les sites en métropole et hors métropole :

  • cartouches 5,56 balle ordinaire (BO) F1A tous types ou 5,56 BO type M193.

Barème de l'épreuve de tir :

IMPACTS.

0

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

NOTE.

0

2

4

6

8

10

12

14

16

18

20

La note 0 est éliminatoire pour la session en cours.

Les résultats à l'épreuve de tir seront directement saisis par les BF des GSBdD ou le GSPI dans le SIRH/vivier S2 dans la colonne prévue à cet effet.

1.3. Élimination.

L'identité d'un candidat éliminé devra parvenir à l'ESOM/EM/BSC, par message MOFI, à l'issue des épreuves du tir et/ou du CCPM.

1.4. Bordereau de saisie des notes.

Le bordereau de saisie des notes tir et CCPM devra être signé du chef SAP. Le canevas est disponible sur le site intradef de la DRH-AA.

Les BF des GSBdD et le GSPI le transmettront au plus tard le vendredi 6 juin 2014 à l'ESOM/EM/BSC, par message MOFI.

2. Épreuves théoriques.

Seuls les candidats n'ayant pas été éliminés aux épreuves du CCPM et/ou du tir sont autorisés à se présenter aux épreuves de la partie militaire théorique et aux épreuves de connaissances professionnelles.

Les candidats prendront toutes leurs dispositions pour se présenter 30 minutes avant le début des épreuves conformément au point 3.4.3.3. de l'instruction citée en huitième référence.

Tous les candidats rédigeront obligatoirement leurs épreuves de QCR sur les feuilles de composition de type modèle A (quadrillé). Les centres d'examens veilleront à disposer d'un nombre de feuilles de composition suffisant.

Les candidats rempliront manuellement leur carte-test dont le modèle est indiqué en annexe IX. Les centres d'examens, désignés ultérieurement, s'assureront qu'ils détiennent un nombre suffisant de ces cartes et seront chargés de leur réapprovisionnement le cas échéant.

La commission de sélection arrête, en fonction des besoins de l'armée de l'air, par spécialisation, le nombre de points au dessus duquel un candidat est déclaré admis. Elle décide, le cas échéant, la fixation d'une note éliminatoire qui ne peut être supérieure à 6/20 à au moins une des épreuves écrites.

2.1. Épreuves de connaissances générales et militaires.

Dates des épreuves : le mardi 24 juin 2014 à 09 h 00.

Durée : 2 h 00 (de 09 h 00 à 11 h 00).

30 QCM obligatoires dont 5 à pénalités.

5 QCR au choix parmi les 8 proposées.

Les candidats auront la possibilité de répondre en langue anglaise à une QCR bien déterminée. La note obtenue à cette QCR sera affectée du coefficient 2.

Parmi les 30 QCM proposées, cinq d'entre elles portent sur des notions de sécurité et font l'objet de pénalités en cas de réponse erronée.

2.2. Épreuves de connaissances professionnelles.

Seuls les candidats ayant effectué les épreuves de connaissances générales et militaires sont autorisés à participer aux épreuves de connaissances professionnelles.

Date des épreuves : le mardi 24 juin 2014 à 14 h 00.

Durée : 2 h 00 (de 14 h 00 à 16 h 00).

30 QCM.

5 QCR réparties comme suit :

  • 3 QCR obligatoires ;

  • 2 QCR au choix parmi les 5 proposées.

3. Mode de calcul du total de points de la sélection n° 2.

Total A = moyenne sur 20 des notes des épreuves de connaissances générales et militaires, du CCPM et de l'épreuve du tir, affectée du coefficient 8.

* CCPM = total sur 60.

Total B = moyenne sur 20 des notes des épreuves professionnelles, affectée du coefficient 12.

Spécialisation 341X « fusilier commando de l'air » :

Le total « C » correspond à la moyenne entre les résultats annuels chiffrés (RAC) des notations 2013 - 2012 et la variation annuelle chiffrée (VAC) de la notation 2011. Cette moyenne est affectée du coefficient 15.

Cas général :

Notation 2011 manquante ou conservée :

Notation 2012 manquante ou conservée :

Notation 2013 manquante ou conservée :

Notation 2011 et 2012 manquantes ou conservées :

Total C = RAC2013 x 15

Notations 2011 et 2013 manquantes ou conservées :

Total C = RAC2012 x 15

Notation 2012 et 2013 manquantes ou conservées :

Total C = VAC2011 x 15

Total S2 = total A + total B + total C.

Nota. Pour les musiciens, le mode de calcul est précisé en annexe II.

Annexe VII. Modes opératoires enregistrement candidature et état récapitulatif.

1. Enregistrement des candidatures.

Transaction : « PA 30 ».

Infotype « 9500 - demande ».

Cliquer sur le bouton « créer  ».

Sous-type « SE01 - sélection n° 2 ».

Saisir la date de la demande.

Renseigner les rubriques suivantes :

  • « type de demande » :

    • BSEL : si l'administré est posté en base aérienne nouvelle génération (BANG) ;

    • GSEL : si l'administré est posté en GSBdD ;

    • 3SEL : si l'administré est posté en formation administrative relevant du chef d'état-major des armées (CEMA) ;

  • « spécialisation » : spécialisation de composition.

Vérifier l'identification des acteurs . Le « décideur » : ESOM apparaît. Si ce n'est pas le cas, modifier l'identification des acteurs.

Cliquer sur « formulaire » pour afficher l'attestation de la demande. L'attestation s'affiche. Imprimer l'attestation et la donner à l'administré pour signature.

Vérifier que les données concernant cet acteur soient correctes avant de cliquer sur le bouton « sauvegarde  ».

2. État récapitulatif.

Pour l'affichage du vivier, lancer la transaction « ZVIV_SEL ».

Le menu de sélection s'affiche.

Pour afficher le vivier S2, il faut renseigner comme suit :

  • type de travail : « EX - examens » ;

  • travail : « S2 - sélection n° 2 » ;

  • « année » : 2014.

Cliquer sur affichage du vivier ensuite cliquer sur  pour lancer le vivier.

Le vivier s'affiche, vérifier tous les candidats présents dans le vivier puis enregistrer.

Exporter votre vivier dans excel avec le bouton suivant , choisir ensuite calcul avec tableur. Votre vivier s'exporte dans excel. Exploiter le vivier conformément au canevas fourni sur le site intradef de la DRH-AA puis faire signer l'état récapitulatif par le chef SAP. Envoyer par courriel à l'ESOM/EM/BSC avec copie au commandant de formation administrative à titre de compte-rendu.

Annexe VIII. Modèle type de message de la messagerie officielle de l'intradef à adresser en cas de changement de centre d'examen.

Annexe IX. Modèle de carte test.