> Télécharger au format PDF
DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES DE L'ARMÉE DE L'AIR : sous-direction « accompagnement »

INSTRUCTION N° 1007/DEF/DRH-AA/SDAc relative au recrutement, à la gestion et à la qualification professionnelle du personnel non officier musicien de l'armée de l'air.

Du 20 février 2013
NOR D E F L 1 3 5 0 4 7 9 J

Référence(s) : Code du 13 juillet 2024 de la défense - Partie réglementaire IV. Le personnel militaire. (Dernière modification le 12 mars 2016 - Document consolidé le 28 mars 2016). Décret N° 2008-931 du 12 septembre 2008 portant statuts particuliers des corps des chefs de musique et des sous-chefs de musique dans les armées et la gendarmerie nationale. Décret N° 2008-953 du 12 septembre 2008 portant statut particulier des corps de sous-officiers et officiers mariniers de carrière des armées et du soutien technique et administratif de la gendarmerie nationale. Décret N° 2008-961 du 12 septembre 2008 relatif aux militaires engagés. Arrêté du 03 mars 2010 fixant les conditions et modalités de recrutement des militaires engagés ainsi que les modalités de souscription des engagements dans l'armée de l'air. Arrêté du 27 juillet 2012 fixant la liste des formations spécialisées et la durée du lien au service qui leur est attachée. Instruction N° 155490/DN/G/PM/7/AE du 27 septembre 1955 relative au changement d'armée du personnel non officier des armées de terre, de mer et de l'air. Instruction N° 1500/DEF/EMAA/BORH/ORG du 11 avril 1996 relative à la classification, la sélection, l'orientation et la formation des sous-officiers et des militaires du rang engagés du personnel non navigant de l'armée de l'air. Instruction N° 4000/DEF/DRH-AA/SDEP-HP/BPRH du 19 janvier 2011 relative aux normes médicales d'aptitude applicables au personnel militaire de l'armée de l'air et à la définition des standards d'aptitude médicale minimaux à requérir pour les emplois du personnel navigant. Instruction N° 10000/DEF/DRH-AA/SDGR/BGC/DIV_ S-OFF.MDRE du 18 mai 2011 relative aux mutations du personnel sous-officier et militaire du rang engagé non navigant de l'armée de l'air. Instruction N° 1005/DEF/DRH-AA/SDGR/BGA/DADM du 03 novembre 2011 relative aux engagements des sous-officiers et des militaires du rang engagés dans l'armée de l'air. Instruction N° 23511/DEF/DRH-AA/EM/ESOM du 03 novembre 2011 relative aux sélections du personnel non officier de l'armée de l'air. Instruction N° 5700/DEF/DRH-AA/SDGR/BGA/DANS/DNA/NOFF du 21 décembre 2011 relative à l'avancement des volontaires aspirants, des militaires du rang engagés et des volontaires militaires du rang de l'armée de l'air jusqu'au grade de sergent ainsi qu'à la nomination à la distinction de 1re classe. Instruction N° 7325/DEF/DRH-AA/SDAG/BCF du 17 février 2012 relative à la délivrance des certificats et brevets du personnel non navigant. Instruction N° 301/DEF/DRH-AA/DIR.ADJ du 11 octobre 2012 relative à la gestion et au déroulement de la formation des élèves et stagiaires dans les organismes de formation relevant de la direction des ressources humaines de l'armée de l'air. Instruction N° 1800/DEF/DRH-AA/SDEP-HP/BPE du 04 mars 2013 portant codification des repères et indices de spécialité, sous-spécialité et spécialisation.

Pièce(s) jointe(s) :     Six annexes.
    Un imprimé répertorié.

Texte(s) abrogé(s) : Instruction N° 1007/DEF/DRH-AA/SDAc du 03 novembre 2011 relative au recrutement, à la gestion et à la qualification professionnelle du personnel non officier musicien de l'armée de l'air.

Classement dans l'édition méthodique : BOEM  230.1.2.3.

Référence de publication : BOC n°17 du 12/4/2013

Préambule.

La présente instruction a pour but de préciser les conditions de recrutement, les modalités de formation et de gestion ainsi que celles relatives à l\'obtention de qualifications pour le personnel non officier de la spécialité musique au sein de l\'armée de l\'air.

1. GÉNÉRALITÉS.

Le personnel musicien de l\'armée de l\'air comprend le personnel de la musique de l\'air et de la musique des forces aériennes. Des musiciens sont également présents dans les écoles ainsi qu\'auprès de l\'administration centrale.

L\'activité  du  musicien  militaire  s\'exerce  au  sein  de  la  filière  professionnelle  « culture »  du référentiel des emplois de la défense (REDEF).

Appelé à servir au sein des formations musicales et des écoles de l\'armée de l\'air, le musicien militaire exerce son art en tant qu\'interprète d\'œuvres musicales, dans le cadre d\'événements à caractère patriotique, protocolaire ou culturel.

Il peut également être posté en emploi de soutien (chef de la cellule maintenance/support, bibliothécaire musical, régisseur d\'orchestre, etc.).

2. CONCOURS D'ADMISSION.

2.1. Besoins.

Les besoins en personnel au titre de l\'année N +1 sont exprimés en septembre de l\'année N par les chefs de musique auprès de la sous-direction accompagnement (SDAc) de la direction des ressources humaines de l\'armée de l\'air (DRH-AA). Après analyse, les besoins validés sont transmis à la sous-direction gestion des ressources (SDGR) de la DRH-AA.

Les concours relatifs aux recrutements, initiés par la SDAc, ont lieu au cours du premier trimestre de l\'année N +1 afin de faciliter l\'incorporation du personnel au cours du troisième trimestre de cette même année.

Les avis de concours sont préparés par la SDAc et font l\'objet d\'une publication au Journal officiel.

2.2. Recrutement sous-officiers et militaires du rang engagés.

2.2.1. Conditions.

Outre les conditions à remplir pour souscrire un engagement initial dans l\'armée de l\'air définies par l\'instruction de 11e référence, le candidat doit également satisfaire aux conditions particulières suivantes :

  • emplois d\'instrumentistes :

    • mesurer au minimum 1,65 m ;

    • être au minimum titulaire d\'un des diplômes suivants :

      • diplôme décerné par un conservatoire national supérieur de musique et de danse (pour les candidats sous-officiers de la musique de l\'air) ;

      • diplôme d\'études musicales (DEM) décerné par un conservatoire à rayonnement régional ou départemental (pour les candidats sous-officiers de la musique des forces aériennes) ;

      • certificat d\'études musicales (CEM) décerné par un conservatoire à rayonnement régional ou départemental (pour les candidats militaires du rang) ;

  • emplois de soutien :

    • justifier  de  diplômes  spécifiques  ou  d\'une  formation  professionnelle  équivalente,  relatifs  aux métiers  des  arts  (régisseur  d\'orchestre  ou  bibliothécaire  pour  les  candidats  sous-officiers,  ou technicien de plateau pour les militaires du rang) ;

  • condition d\'âge :

    • conformément à l\'arrêté du 3 mars 2010 cité en 5e référence, les candidats au recrutement en qualité de sous-officier et militaire du rang engagé (MDRE) dans la spécialité « musique » doivent être âgés de moins de trente ans. Cette condition d\'âge s\'apprécie à la date de prise d\'effet de l\'engagement.

2.2.2. Aptitude médicale.

Le candidat doit satisfaire aux normes médicales d\'aptitude de l\'indice de spécialité « 73... » selon les prescriptions de l\'instruction de 9e référence.

2.2.3. Épreuves des concours.

Les épreuves des concours d\'admission dans le personnel musicien de l\'armée de l\'air, autre que les chefs et les sous-chefs de musique, sont précisées en annexe I. Les concours musicaux sont réalisés sous la présidence du chef de la musique concernée.

Les  candidats  qui  ont  subi  avec  succès  les  épreuves  des  concours  reçoivent  une  attestation d\'aptitude technique à l\'emploi de musicien de l\'armée de l\'air n° 331/12.

2.2.4. Recrutement du personnel musicien affecté en emploi de soutien.

Les épreuves spécifiques relatives au recrutement du personnel musicien en emploi de soutien sont définies dans l\'annexe I.

3. PROCÉDURES D'ADMISSION DANS LA SPÉCIALITÉ DE MUSICIEN DE L'ARMÉE DE L'AIR.

3.1. Engagement.

Les candidats titulaires d\'une attestation d\'aptitude technique à un emploi de musicien de l\'armée de l\'air, dont un exemplaire est joint au dossier d\'engagement, peuvent souscrire un engagement en cette qualité, pour une durée minimale de quatre ans pour les militaires du rang engagés et de cinq ans pour les sous-officiers conformément à l\'arrêté cité en 5e référence.

Les intéressés sont convoqués par la formation administrative de stationnement de la formation musicale d\'appartenance pour y accomplir les formalités administratives et médicales d\'engagement.

Dès la signature de l\'acte d\'engagement, le personnel musicien reçoit une instruction militaire de base en rapport avec sa spécialité. À l\'issue de cette instruction, il rejoint son unité d\'affectation.

3.2. Date de prise de rang et ancienneté de grade dans la spécialité de musicien.

La date d\'admission dans la spécialité de musicien est celle de la date de signature du contrat d\'engagement ou, pour les militaires déjà liés par un contrat, la date de leur mutation dans l\'unité d\'emploi au titre de la spécialité musicien.

Les musiciens recrutés pour servir en qualité de sous-officiers ou de militaires du rang sont engagés avec le grade d\'aviateur.

S\'ils sont en activité de service dans l\'armée de l\'air, ils prennent rang dans le personnel musicien au grade correspondant à celui qu\'ils détenaient précédemment et conservent l\'ancienneté acquise dans ce grade. Les candidats issus d\'un changement d\'armée ou recrutés parmi les militaires en situation de disponibilité ou au sein de la réserve peuvent être engagés avec un grade inférieur au grade détenu (1).

4. FORMATION MILITAIRE ET PROFESSIONNELLE.

4.1. Formation militaire des militaires du rang engagés.

Les MDRE reçoivent une formation militaire initiale qui se déroule au centre de formation militaire élémentaire (CFME) de l\'école d\'enseignement technique de l\'armée de l\'air (EETAA) de Saintes selon un calendrier établi par le commandement des écoles de sous-officiers et militaires du rang (ESOM).

La réussite au stage de formation militaire est sanctionnée par la délivrance du certificat militaire élémentaire (CME).

La poursuite de l\'instruction (complément de formation, redoublement), la suspension de l\'instruction ou la réorientation (échec, raisons médicales et convenances personnelles) sont décidées par le conseil d\'instruction de la base aérienne 722 de Saintes.

4.2. Formation professionnelle des militaires du rang engagés.

La  formation  professionnelle  initiale  en  unité,  adaptée  en  fonction  des  connaissances et qualifications déjà acquises, est dispensée au sein de la formation musicale sous la tutelle d\'un parrain nommément désigné par le chef de la formation musicale. Cette période probatoire, de formation et de parrainage est fixée à six mois et sanctionnée par le chef de musique.

En cas de réussite, le certificat d\'aptitude à l\'emploi de technicien (CAET) est délivré par le commandant de formation administrative sur proposition du chef de musique. La copie de cette décision est transmise à la DRH-AA/bureau coordination formation (BCF). En cas d\'échec, le contrat d\'engagement est dénoncé par décision motivée du commandant de formation administrative. Cette décision est notifiée à l\'intéressé avant l\'expiration de la période probatoire selon les formes prévues par l\'instruction générale  n° 235/DEF/DAJ/CX du 1er juillet 1980 modifiée, relative au contentieux.

4.2.1. Attribution du certificat élémentaire de technicien.

La DRH-AA délivre le certificat élémentaire de technicien (CET) à compter du 1er du mois suivant l\'attribution du CAET.

4.2.2. Attribution du brevet élémentaire de technicien.

À compter du 3e mois suivant l\'attribution du CET, le MDRE peut se voir accorder le brevet élémentaire de technicien (BET). Ce brevet conditionne l\'accès à l\'échelle de solde n° 3 et l\'inscription éventuelle au tableau d\'avancement au grade de caporal-chef.

Le commandant de la musique concerné rédige le mémoire de proposition selon le modèle figurant en annexe II. et l\'adresse à la DRH-AA/BCF qui décide de l\'attribution du BET.

4.2.3. Attribution du brevet supérieur de technicien.

À partir de quinze ans de service, le MDRE peut se voir attribuer le brevet supérieur de technicien (BST), par reconnaissance des acquis de l\'expérience professionnelle (RAEP). Ce brevet conditionne l\'accès à l\'échelle de solde n° 4.

4.2.4. Accès au corps des sous-officiers.

4.2.4.1. Sans changement de spécialité.

Afin de permettre aux MDRE d\'accéder à l\'état de sous-officier sans devoir changer de spécialité, ceux-ci peuvent se présenter sans condition d\'ancienneté particulière à une sélection interne (organisée sur épreuves musicales conformément aux modalités définies en annexe I.) si un besoin de sous-officier est avéré, sans toutefois dépasser la limite d\'âge fixée à trente ans à la date d\'accession à l\'état de sous-officier.

Peuvent également être recrutés par RAEP en vue de servir en tant que sous-officier de la spécialité musicien les MDRE du grade de caporal-chef détenant au moins onze ans et moins de quatorze ans de service au 1er janvier de l\'année de recrutement. Cette RAEP consiste en un examen du dossier de l\'intéressé ainsi qu\'une audition visant à apprécier les acquis du candidat.

4.2.4.2. Avec changement de spécialité.

Par ailleurs, les MDRE peuvent également se présenter :

  • à tout moment, aux épreuves de sélection externe de recrutement d\'élèves sous-officiers dans une autre spécialité, s\'ils remplissent les mêmes conditions exigées des candidats civils ;

  • au recrutement sur épreuves en vue de servir en tant que sous-officier dans le créneau de leur troisième, quatrième et cinquième années à compter de la date de prise d\'effet du contrat d\'engagement initial, et sous réserve d\'être titulaires du CAET ou de musicien au 1er mai de l\'année de recrutement. Ce recrutement interne (dit « passerelle jeune ») permet au MDRE d\'accéder à une école d\'élèves sous-officiers dans une autre spécialité que celle de musicien.

4.3. Formation militaire des sous-officiers.

Le musicien reçoit une formation militaire initiale qui se déroule à l\'école de formation des sous-officiers de l\'armée de l\'air (EFSOAA) de Rochefort d\'une durée de six semaines.

La réussite au stage de formation militaire initiale est sanctionnée par la délivrance du certificat d\'aptitude militaire (CAM).

La poursuite de l\'instruction (complément de formation, redoublement), la suspension de l\'instruction ou la réorientation (échec, raisons médicales et convenances personnelles) sont décidées par le conseil d\'instruction de la base aérienne 721 de Rochefort.

4.4. Formation professionnelle des sous-officiers.

4.4.1. Qualification élémentaire.

Le concours d\'entrée à la musique de l\'air étant d\'un niveau supérieur à celui des autres formations musicales de l\'armée de l\'air, il est délivré pour le personnel musicien :

  • le brevet élémentaire (BE) pour les candidats reçus au concours d\'entrée de la musique de l\'air ;

  • le certificat élémentaire (CE) pour les candidats reçus au concours d\'entrée de la musique des forces aériennes et des écoles ;

  • le CE pour les candidats reçus au concours d\'emploi de soutien.

L\'annexe I. fixe le programme du concours portant recrutement du personnel musicien de l\'armée de l\'air.

4.4.2. Qualification supérieure.

Les sous-officiers qui remplissent les conditions de présentation peuvent présenter les épreuves de la sélection n° 2 (S2), dont les modalités font l\'objet d\'une circulaire annuelle de la DRH-AA.

La sélection n° 2 relative au personnel musicien comporte les épreuves suivantes :

  • des épreuves sportives : contrôle de la condition physique du militaire (CCPG) ;

  • une épreuve de connaissances générales et militaires : questions à choix multiple (QCM) et questions à courte réponse (QCR) ;

  • des épreuves techniques.

Le programme des épreuves accompagnées de leurs coefficients respectifs, est donné en annexe I.

Le chef de la musique de l\'air, pilote de métier, établit et communique à la DRH-AA/SDAc/bureau armée de l\'air dans la nation (BAAN) la liste des œuvres imposées pour les diverses catégories d\'instruments afin d\'organiser le déroulement des épreuves.

Les épreuves du CCPG seront effectuées conformément aux prescriptions de la note n° 1490/DEF/DRH-AA/SDAG/BPP/SPORTS du 17 juillet 2008 modifiée.

L\'épreuve de connaissances générales et militaires se déroule sur les centres d\'examen désignés annuellement par la DRH-AA/ESOM.

Les épreuves techniques sont organisées par le SDAc. Le jury des épreuves techniques se compose du chef de la musique de l\'air (président), d\'un chef de musique militaire et d\'un officier de l\'administration centrale.

4.4.3. Qualification cadre de maîtrise.

Il existe deux filières possibles pour l\'accession à la qualification cadre de maîtrise :

  • soit dans le cadre interarmées (cas des sous-chefs de musique) ;

  • soit en application des dispositions réglementaires propres à l\'armée de l\'air (cas des musiciens de classe principale et des tambours-majors).

5. MODALITÉS DE DÉLIVRANCE DES CERTIFICATS ET BREVETS.

Les candidats reconnus aptes se voient attribuer le CE pour les sous-officiers ou le CAET pour les militaires du rang engagés.

5.1. Autorités chargées de la délivrance des certificats et brevets.

Le CAET est délivré par le commandant de la formation administrative d\'affectation sur proposition du chef de musique.

En ce qui concerne le personnel sous-officier (instrumentiste ou personnel de soutien), les certificats et les brevets sont délivrés par la DRH-AA, sur proposition du chef de la musique concernée.

5.2. Délivrance du certificat et du brevet élémentaire.

Pour les sous-officiers de la musique des forces aériennes, des formations musicales des écoles et du personnel de soutien des formations musicales, la délivrance du CE prend effet à la date à laquelle les intéressés sont affectés au sein de leur unité. L\'attribution du BE est conditionnée à une phase d\'application de six mois en unité.

Les certifiés élémentaires qui ne peuvent être brevetés à l\'issue de la phase d\'application, font l\'objet de la part des chefs de musique :

  • soit d\'une prolongation d\'une ou plusieurs périodes de trois mois (indivisibles), et cela éventuellement jusqu\'au terme du contrat en cours, lorsqu\'ils sont jugés inaptes pour des motifs d\'ordre professionnel ou militaire ;

  • soit d\'une prolongation de la phase pratique d\'application d\'une ou plusieurs périodes d\'un mois lorsqu\'ils n\'ont pu être appréciés par suite d\'un cas de force majeure (maladie, accident, absences non volontaires, etc.).

À cet effet, le chef de la musique concerné doit signaler toute prolongation de phase à la DRH-AA (annexe IV.), en mentionnant le motif détaillé de l\'ajournement.

Cet imprimé doit parvenir impérativement au plus tard le 15 du mois qui suit la fin de la phase pratique d\'application aux destinataires mentionnés sur l\'imprimé.

Cependant, si un événement grave justifiant une prolongation de la phase pratique intervient après le 15 du mois, un message de prolongation sera immédiatement envoyé aux mêmes destinataires.

Toute prolongation de la phase pratique d\'application retarde d\'autant, par rapport à la date normale d\'homologation, l\'attribution du BE.

Nota. Toute proposition de renouvellement de contrat formulée par la formation administrative pour un engagé qui aura fait l\'objet de trois prolongations de phase d\'application sera soumise à la décision de la DRH-AA.

Pour les candidats admis à la musique de l\'air, l\'attribution du BE prend effet à la date à laquelle les intéressés sont affectés au sein de leur unité. La procédure d\'attribution est déclenchée par le chef de la musique de l\'air qui établit une demande d\'attribution du BE (annexe III.).

Pour les candidats issus de la musique des forces aériennes, des écoles et du soutien technique, la procédure d\'attribution du CE est déclenchée par le pilote de métier, sur proposition du chef de la musique concerné, qui adresse la demande selon le modèle présenté en annexe III. La procédure mentionnée supra est identique pour l\'attribution du BE.

5.3. Délivrance du certificat et du brevet supérieur.

5.3.1. Certificat supérieur.

Les musiciens du grade de sergent-chef ou de sergent inscrit au tableau d\'avancement et ayant satisfait aux épreuves de la S2 se voient attribuer le certificat supérieur (CS).

5.3.2. Brevet supérieur.

Pour les spécialistes musiciens de 1re classe, comme pour le personnel posté en emploi de soutien, le brevet supérieur (BS) est délivré par le DRH-AA au personnel :

  • titulaire du CS ;

  • titulaire du grade de sergent-chef ;

  • ayant accompli la phase d\'application requise.

Le chef de la musique est responsable de l\'établissement du mémoire de proposition (annexe V.) et de sa transmission à la DRH-AA/BCF.

5.3.3. Cas du personnel jugé inapte à être breveté.

Dans le cas où un certifié supérieur est jugé inapte à être breveté pour des raisons militaires ou professionnelles, le chef de musique prolonge la phase d\'application d\'une à trois périodes de trois mois maximum. Cette prolongation est signalée à la DRH-AA (annexe IV.).

Cette période de prolongation est ramenée à un mois si l\'inaptitude est due à un cas de force majeure (maladie, accident, etc.).

Si à l\'issue de la période de prolongation maximale (neuf mois), le certifié est considéré comme inapte à tenir un poste de breveté, il est affecté pendant deux ans dans un emploi de breveté élémentaire.

À la fin de cette période d\'affectation de deux ans, le certifié est autorisé à tenter une nouvelle phase d\'application de trois mois. Un échec à cette phase entraîne l\'incapacité définitive à accéder au BS, et dans ce cas :

  • pour un sous-officier servant en vertu d\'un contrat, toute proposition de renouvellement de contrat formulée par la formation administrative sera soumise pour décision à la DRH-AA ;

  • pour un sous-officier de carrière, il appartient au chef de la musique concerné de demander éventuellement la constitution d\'un conseil d\'enquête en vue de la radiation des cadres pour « insuffisance professionnelle ».

5.4. Délivrance du certificat et du brevet de cadre de maîtrise.

5.4.1. Certificat de cadre de maîtrise.

Les modalités d\'attribution du diplôme de qualification supérieure (DQS) et de la délivrance du certificat cadre de maîtrise (CCM) pour le personnel musicien sont basées sur le principe de la RAEP pour les adjudants à partir de quinze ans de service et deux ans de grade.

5.4.2. Brevet de cadre de maîtrise.

Pour les spécialistes musiciens de classe principale et le personnel posté en emploi de soutien, le brevet de cadre de maîtrise (BCM) est délivré par le DRH-AA au personnel :

  • titulaire du CCM ;

  • titulaire du grade d\'adjudant ou d\'adjudant-chef ;

  • ayant accompli la phase d\'application requise, dont la durée est fixée à trois mois.

La procédure d\'homologation des BCM est identique à celle indiquée pour l\'homologation du BS.

5.4.3. Cas particulier du brevet de cadre de maîtrise de la spécialité sous-chef de musique.

Le BCM de la spécialité sous-chef de musique est délivré directement aux candidats ayant réussi au concours interarmées portant recrutement de sous-chef de musique.

La DRH-AA homologue ce brevet, sur proposition du pilote de métier (annexe V.).

5.4.4. Qualification particulière de tambour-major.

Le  tambour-major  est  un  musicien  instrumentiste  possédant  la  qualification  lui  permettant d\'occuper cette fonction. Pour être candidat à ce poste, l\'instrumentiste doit :

  • posséder l\'indice de spécialité 73 ;

  • être retenu à l\'issue du concours interne de tambour-major organisé par le BAAN. Le détail des épreuves du concours fait l\'objet de l\'annexe I.

5.4.5. Cas du personnel jugé inapte à être breveté.

S\'agissant du personnel jugé inapte à être breveté, les dispositions prévues au point 5.3.3. sont alors appliquées.

6. Texte abrogé.

L\'instruction n° 1007/DEF/DRH-AA/SDAc du 3 novembre 2011 relative au recrutement, à la gestion et à la qualification professionnelle du personnel non officier musicien de l\'armée de l\'air est abrogée.

Pour le ministre de la défense et par délégation :

Le général de corps aérien,
directeur des ressources humaines de l'armée de l'air,

Claude TAFANI.

Annexes

Annexe I. Programme des différentes épreuves barème de notation et note éliminatoire.

1. Programme des différentes épreuves - emploi d'instrumentiste.

1.1. Militaire du rang engagé.

 

COEFFICIENTS.

Exécution sur l\'instrument d\'un morceau imposé.

3

Lecture à vue instrumentale.

2

1.2. Sous-officier.

1.2.1. Certificat élémentaire de musicien de 2e classe.

 

COEFFICIENTS.

Exécution sur l\'instrument de deux morceaux imposés.

3

Lecture à vue instrumentale.

2

Traits d\'orchestre difficiles du répertoire (instruments d\'harmonie) ou sonneries réglementaires (instruments d\'ordonnance).

1

1.2.2. Sélection n° 2.

1.2.2.1. Épreuves sportives théoriques.
 COEFFICIENT. 

Épreuves du CCPG conformément aux directives de la note citée au point 4.4.2. de la présente instruction. 

 

Épreuve de connaissances générales et militaires selon un programme défini annuellement par la DRH-AA/ESOM/EM/BSC et la DRH-AA/SDAc :

- 20 QCM ;

- 2 QCR au choix sur 4 proposés.

 1

Nota. Moyenne sur 20 des notes des épreuves de connaissances générales et militaires et du CCPG, affectée du coefficient 6, les notes pouvant comporter des décimales s\'il y a lieu. 

1.2.2.2. Épreuves techniques.
 

COEFFICIENTS.

Exécution sur l\'instrument d\'un morceau imposé.

3

Lecture à vue instrumentale.

2

Traits d\'orchestre difficiles du répertoire (instruments d\'harmonie) ou sonneries réglementaires (instruments d\'ordonnance).

1

Nota. Moyenne sur 20 des notes des épreuves techniques affectée du coefficient 14, les notes pouvant comporter des décimales s\'il y a lieu.

1.2.3. Concours pour le recrutement de tambour-major.

 

COEFFICIENTS.

Commandement d\'une musique en configuration prise d\'arme et défilé.

2

Exécution instrumentale d\'un morceau imposé.

1

Travail et direction d\'une batterie d\'ordonnance.

2

Questions sur le cérémonial militaire.

1

2. Programme des différentes épreuves - emploi de soutien.

2.1. Militaire du rang engagé.

 

COEFFICIENTS.

Entretien portant sur les missions spécifiques de l\'emploi de soutien.

3

Questions relatives aux particularités des différentes formations musicales de l\'armée de l\'air.

2

2.2. Sous-officier.

2.2.1. Certificat élémentaire de musicien de 2e classe.

 

COEFFICIENTS.

Entretien portant sur les missions spécifiques de l\'emploi de soutien.

3

Questions relatives aux particularités des différentes formations musicales de l\'armée de l\'air.

2

Réalisation d\'un cas concret (temps de préparation de 10 minutes).

1

2.2.2. Sélection n° 2.

2.2.2.1. Épreuves sportives et théoriques.
 

COEFFICIENTS.

Épreuves du CCPG conformément aux directives de la note citée au point 4.2.2. de la présente instruction.

 

Épreuve de connaissances générales et militaires selon un programme défini annuellement par la DRH-AA/ESOM/EM/BSC et la DRH-AA/SDAc :

- 20 QCM ;

- 2 QCR au choix sur 4 proposés.

1

Nota. Moyenne sur 20 des notes des épreuves de connaissances générales et militaires et du CCPG, affectée du coefficient 6, les notes pouvant comporter des décimales s\'il y a lieu.

2.2.2.2. Épreuves techniques.
 

COEFFICIENTS.

Questions relatives à l\'exécution des missions spécifiques de l\'emploi de soutien.

3

Réalisation d\'un cas concret ou d\'une correspondance (temps de préparation de 15 minutes).

2

Questions relatives au cérémonial militaire.

1

Nota. Moyenne sur 20 des notes des épreuves techniques affectée du coefficient 14, les notes pouvant comporter des décimales s\'il y a lieu.

3. Barème de notation - réussite à la sélection numéro 2 - notes éliminatoires.

Toutes les épreuves d\'accès aux sélections et certificats sont notées de 0 à 20, les notes pouvant comporter des décimales s\'il y a lieu.

Une note inférieure à 10/20 aux épreuves instrumentales ou de soutien est éliminatoire.

Mode de calcul du total des points de la sélection n° 2.

Total A = moyenne sur 20 des notes des épreuves de connaissances générales et militaires, du CCPG affectée du coefficient 6.

Total A =

* CCPG = total sur 60.

Total B = moyenne des notes obtenues lors des épreuves techniques affectée du coefficient 14.

Total C = pondération des notations coefficient 15 (1).

Total S2 = total A + total B + total C.

Les notes éliminatoires sont définies par l\'instruction de 12e référence et rappelées dans la circulaire annuelle de la DRH-AA/ESOM.

Notes

    Les cas particuliers sont définis dans la circulaire annuelle. 1

Annexe II. MÉMOIRE DE PROPOSITION D'ATTRIBUTION DU BREVET ÉLÉMENTAIRE DE TECHNICIEN.

Annexe III. DEMANDE D'ATTRIBUTION DU CERTIFICAT/BREVET ÉLÉMENTAIRE.

Annexe IV. DÉCISION.

Annexe V. MÉMOIRE DE PROPOSITION.

Annexe VI. ARTICULATION DU GROUPE DE SPÉCIALITÉ 73.

QUALIFICATION.

INDICE DE SPÉCIALISATION.

PROFESSIONNELLE.

MILITAIRE.

Musicien technicien de l\'air.

CAET

733033

Musicien de l\'air de 2e classe.

CE

733043 (1)

 BE

 733044 (2)

 BE + S2

 733045

Musicien de l\'air de 1re classe.

CS

733063

 BS

 733064

 BS niveau DQS

 733066

 BS niveau CM

 733067

 BS niveau CM + ESP

 733068

Musicien de l\'air de classe principale.

CCM

733085

 BCM

 733087

 BCM + ESP

 733089

Tambour-major (3).

BE

733054

 CS

 733073

 BS

 733074

 Niveau DQS

 733076

 Niveau cadre de maîtrise (CM)

 733077

 Niveau CM + épreuve de sélection professionnelle (ESP)

 733078

 CCM

 733095

 BCM

 733097

  BCM + ESP

 733099

Sous-chef de musique (4).

CCM

731075

 BCM

 731077

 BCM + ESP

 731079

(1) Musicien des forces aériennes, des formations des écoles et du soutien de la musique de l\'air.
(2) Musicien de la musique de l\'air.
(3) Musicien instrumentiste possédant la qualification particulière de tambour-major.
(4) Recrutement par concours dans le corps interarmées de musique. Spécialisation en extinction.

1 331/12 Attestation d'aptitude technique à l'emploi de musicien de l'armée de l'air.